Patrimoine Normand magazine

 

Dieppe « Elle a bon mast et ancre et quille ! »

Samedi 30 Mars 2019
Dieppe « Elle a bon mast et ancre et quille ! »

Dieppe depuis le château par un petit matin d’hiver (© Stéphane William Gondoin).


 
Extrait Patrimoine Normand N°109.
Par Juliette Kotowicz.

De l'antique port de pêche à l’anse de navigateurs, du port de commerce à la station balnéaire, Dieppe ne s'est jamais détournée de la mer. Une identité solidement amarrée, illustrée par sa devise « Elle a bon mast et ancre et quille ! ».

 

L­­­­­­­­e port de Dieppe est mentionné pour la première fois en 1030, dans un acte du duc Robert le Libéral en faveur de l’abbaye de la Trinité du Mont, à Rouen. Parmi les biens concédés figurent une pêcherie, des salines et « cinq maisons redevables chaque année de 5 000 harengs ». Ce nom de Dieppe semble dériver du norrois djùpr, signifiant « profond ». Il s’agit sans doute longtemps d’un hameau éphémère de pêcheurs saisonniers. Peu à peu cependant, les ducs de Normandie y accordent des tenures et accélèrent son peuplement. Le port a rang ducal durant tout le XIIe siècle, jusqu’à ce que Richard Cœur de Lion décide de le céder en 1197 à l’archevêque de Rouen en échange des Andelys, où il envisage de bâtir Château-Gaillard. Le marché s’avère ren...
 

Il vous reste 88 % de cet article à lire.

 




Abonnement Patrimoine Normand
 

Partagez sur les réseaux sociaux

Catégories

Autres publications pouvant vous intéresser :

Commentaires :

Laisser un commentaire
Aucun commentaire n'a été laissé pour le moment... Soyez le premier !
Paiement sécurisé
Abonnement Patrimoine Normand

 

Pratique

 bas