Patrimoine Normand magazine

 

Les Vikings ne portaient pas des casques à cornes !

Mercredi 4 Janvier 2012
Les Vikings ne portaient pas des casques à cornes !
Les Vikings ne portaient pas des casques à cornes ! (DR).

Extrait Patrimoine Normand N°80.
Par Georges Bernage.

 

Lors du " XIe centenaire de la Normandie ", nous avons subi un logo ridicule conçu par des graphistes sans culture, hérité directement du XIXe siècle…

Magnifique casque de Valsgärde, avec les mailles accrochées au bord de la coiffe (© Heimdal).
Magnifique casque de Valsgärde, avec les mailles accrochées au bord de la coiffe. (© Heimdal)

Nous voyons les ravages dus à la non connaissance en notre région de la part “scandinave” de notre culture régionale. Les artistes “pompiers” du XIXe siècle avaient inventé l’imagerie de Vikings affublés de casques à cornes. La connaissance archéologique a fait depuis d’immenses progrès, en Scandinavie. Mais ces connaissances ne semblent pas parvenir en nos contrées. Faisons un tour de la question.

L’âge du bronze, un millénaire et demi avant l’époque des Vikings, nous a fourni un magnifique exemple d’un casque à cornes en bronze, d’où probablement l’imagerie créée au XIXe siècle, époque de cette découverte. Mais il s’agissait peut être d’un casque utilisé dans une cérémonie religieuse, cultuelle. Un casque à cornes est lourd et encombrant, peu pratique pour le combat. Puis les siècles défilent et nous arrivons à une période particulièrement riche pour l’archéologie scandinave avec des trouvailles provenant de sépultures princières du sud de la Suède, de Valsgärde et de Vendel, datées autour du VIIe siècle, soit quelques générations seulement avant l’époque des Vikings.

 

 

Hors-série Vikings

 

Autre exemple d’un casque de parade retrouvé à Vendel. Les plaques décoratives présentent ici des files de guerriers armés de lances et coiffés de casques à crêtes semblant se terminer en tête de sanglier  (© Heimdal). On a retrouvé dans des tertres princiers du sud de la Suède, à Vendel et Valsgärde, datés vers le VIIe siècle, soit environ deux siècles seulement avant le début de l’ère des Vikings, un armement somptueux de princes locaux, belles épées ouvragées, garnitures de boucliers, mais aussi plusieurs casques décorés. Nous voyons ici un autre exemple que celui présenté en début d’article. La calotte est en fer recouvert de décoration et de feuilles de bronze. On y voit des scènes cultuelles, des processions de guerriers et un cavalier (qui pourrait être le dieu Odin sur son cheval). Ces casques pouvaient être garnis d’oreillères de fer ou d’une bavière de maille, comme nous l’avons vu précédemment, ce qui était le cas sur ce modèle où nous voyons les attaches de fixation. Ce modèle “à lunettes”, avec son nasal se répartissant pour protéger les yeux est un prédécesseur de ce que seront les casques ultérieurs du type de Gjermundbu. (Historiska Statens Museum Stockholm). Le casque retrouvé à Gjermundbu au Danemark, daté du Xe siècle. C’est le seul exemple de casque de la période viking, naturellement sans cornes. Celui-ci est dit “à lunettes”, en raison de sa protection faciale. Au XIe siècle, les Scandinaves adopteront aussi le casque à nasal. (Nationalmuseet)
Autre exemple d’un casque de parade retrouvé à Vendel. Les plaques décoratives présentent ici des files de guerriers armés de lances et coiffés de casques à crêtes semblant se terminer en tête de sanglier  (© Heimdal). On a retrouvé dans des tertres princiers du sud de la Suède, à Vendel et Valsgärde, datés vers le VIIe siècle, soit environ deux siècles seulement avant le début de l’ère des Vikings, un armement somptueux de princes locaux, belles épées ouvragées, garnitures de boucliers, mais aussi plusieurs casques décorés. Nous voyons ici un autre exemple que celui présenté en début d’article. La calotte est en fer recouvert de décoration et de feuilles de bronze. On y voit des scènes cultuelles, des processions de guerriers et un cavalier (qui pourrait être le dieu Odin sur son cheval). Ces casques pouvaient être garnis d’oreillères de fer ou d’une bavière de maille, comme nous l’avons vu précédemment, ce qui était le cas sur ce modèle où nous voyons les attaches de fixation. Ce modèle “à lunettes”, avec son nasal se répartissant pour protéger les yeux est un prédécesseur de ce que seront les casques ultérieurs du type de Gjermundbu. (Historiska Statens Museum Stockholm). Le casque retrouvé à Gjermundbu au Danemark, daté du Xe siècle. C’est le seul exemple de casque de la période viking, naturellement sans cornes. Celui-ci est dit “à lunettes”, en raison de sa protection faciale. Au XIe siècle, les Scandinaves adopteront aussi le casque à nasal. (Nationalmuseet)

 

Nous publions ici trois de ces casques, prédécesseurs d’un seul modèle de l’époque des Vikings retrouvé à ce jour, celui de Gjermundbu, dit “à lunettes”. Ainsi, du VIIe au Xe siècles, ils sont tous apparentés, les premiers plus riches et décorés en raison de l’origine sociale de leurs anciens propriétaires. L’iconographie montre des casques coniques et à nasal dès la fin du Xe siècle, ce qui se généralisera au XIe siècle. Donc finissons en avec les casques à cornes !!!

Il existe toutefois un modèle de casque “à cornes” en têtes d’oiseau, attesté seulement par l’iconographie, du VIIe au Xe siècle, et jamais par l’archéologie. Il a donc un caractère symbolique très intéressant. Les deux oiseaux seraient les deux corbeaux d’Odin et non des cornes. A ce sujet, on conseillera le remar... 
 

Il vous reste 78 % de cet article à lire.


 

Partagez sur les réseaux sociaux

Catégories

Autres publications pouvant vous intéresser :

Commentaires :

Laisser un commentaire
Aucun commentaire n'a été laissé pour le moment... Soyez le premier !
Paiements sécurisés
Abonnement Patrimoine Normand

 

Pratique

 bas