Patrimoine Normand magazine

 

La Hague et son sentier des douaniers

Lundi 9 Janvier 2012

Nez de Jobourg
Le Nez de Jobourg (© Baptiste Almodovar).

La Hague et son sentier des douaniers 
Au plus près de la nature...


  Extrait Patrimoine Normand N°80
Par Michel Blot

Impossible de résister à la tentation de rejoindre La Hague, dans le Cotentin, et de fouler cette terre si particulière d’une région aux multiples attraits. Oui, le Cotentin, et notamment La Hague, offre au visiteur un panel de couleurs qui changent au gré du temps et c’est une vraie merveille. Ici, il flotte un air de liberté et si l’on prête l’oreille, on entend même le bruit du silence. C’est un monde discret et invisible pour celui qui ne prendrait pas le temps de découvrir le Cotentin avec ses nombreuses facettes.
Ce n’est pas un hasard si nombre de cinéastes s’y arrête pour filmer ou si plusieurs artistes peintres posent leur chevalet pour reproduire des paysages de rêve dans cette lande sauvage et bucolique. Le Cotentin est une presqu’île de lumière si changeante.
 
A chaque saison “Les couleurs des paysages varient : au printemps le jaune d’or des ajoncs, en été le mauve des bruyères et à l’automne le roux des fougères”. 
Décider de partir pour effectuer une randonnée sur le chemin des douaniers dans La Hague, c’est prévoir une longue, très longue marche puisque le sentier, parfaitement balisé, est long de 80 km ! On l’appelle le “GR223” ou encore le sentier du littoral et il est fléché “la route des Caps”. Il s’étend d’Urville-Nacqueville et permet de rejoindre le sud de La Hague jusqu’au Cap de Flamanville, l’Anse de Sciotot et le Cap du Rozel, jusqu’à Barneville-Careteret, entre ter...

Il vous reste 81 % de cet article à lire
commander ce magazine.

 

Partagez sur les réseaux sociaux

Catégories

Autres publications pouvant vous intéresser :

Commentaires :

Laisser un commentaire
Aucun commentaire n'a été laissé pour le moment... Soyez le premier !
Paiement sécurisé
Abonnement Patrimoine Normand

 

Pratique

 bas