Patrimoine normand

Cormeilles et Saint-Pierre-de-Cormeilles

Mercredi 28 Mars 2018
Cormeilles et Saint-Pierre-de-Cormeilles

Cormeilles. Un bel alignement de maisons à colombages, dans la rue des Drapiers. (Photo Rodolphe Corbin © Patrimoine Normand)


Virginie Michelland

Extrait Patrimoine Normand n°105
Par Virginie Michelland.
 
Ce personnage fumant la pipe n'est autre que le Bonhomme Cormeilles, mascotte du village. (Photo Rodolphe Corbin © Patrimoine Normand)
Ce personnage fumant la pipe n'est autre que le Bonhomme Cormeilles, mascotte du village. (Photo Rodolphe Corbin © Patrimoine Normand)

« C’est un trou de verdure où chante une rivière » : le célèbre vers d’Arthur Rimbaud pourrait presque s’appliquer à Cormeilles et à Saint-Pierre-de-Cormeilles, deux villages au passé préservé, situés entre Lisieux et Pont-Audemer. Autour de la distillerie, le pays d’Auge y exhale son parfum de pommes, tandis que le courant limpide de la Calonne vient murmurer l’histoire de l’abbaye Notre-Dame et celle de la « fée électricité ». Guidés par le Bonhomme Cormeilles, mascotte du bourg de 1 200 habitants, ouvrons les yeux : des curiosités nous attendent à tous les coins de rue.

DES DÉBUTS DE BON AUGURE

Un village s’épanouit, dès l’époque romaine, autour de la voie reliant Lisieux à Lillebonne. Pour surveiller le trafic, une tourelle est aménagée sur le mont Mirel, d’où l’on bénéficie d’une vue imprenable sur les alentours. L’histoire se poursuit au XIe siècle, sous l’égide d’un puissant seigneur, Guillaume Fitz-Osbern, proche compagnon de Guillaume le Conquérant. L’heure est au rayonnement monastique et à la naissance de nombreuses abbayes. Guillaume Fitz-Osbern crée ainsi en 1055, à Saint-Pierre-de-Cormeilles, une abbaye dédiée à Notre-Dame. Dans l’église du village se cache, au milieu de sept autres verrières signées François Décorchemont, un beau vitrail du grand artiste évoquant cette fondation.

Malgré ces débuts prestigieux, le monastère bénédictin connaîtra plus de bas que de hauts. Les guerres de Cent Ans puis de Religion l’affaiblissent progressivement. Surtout, il su-bit le régime de la commende – qui désigne comme abbé un personnage puissant, invité à toucher les revenus de l’abbaye sans être con...
 

Il vous reste 94 % de cet article à lire.




Abonnement Patrimoine Normand

Partagez sur les réseaux sociaux

Catégories

Autres publications pouvant vous intéresser :

Commentaires :

Laisser un commentaire
Aucun commentaire n'a été laissé pour le moment... Soyez le premier !
Paiements sécurisés
Abonnement Patrimoine Normand

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER :

  •  

     
  • PARTENAIRE(S) 

    Abbayes de Normandie  France Bleu

NOUS SUIVRE

 Twitter Patrimoine Normand  

PRATIQUE

  • Le magazine PATRIMOINE NORMAND
  • est édité par les éditions Spart
  • © PATRIMOINE NORMAND - 1995-2023

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER :

  •  

     
  • PARTENAIRE(S) 

    Abbayes Normandes  France Bleu

NOUS SUIVRE

 Twitter Patrimoine Normand  

PRATIQUE

  • Le magazine PATRIMOINE NORMAND
  • est édité par les éditions Spart
  • © PATRIMOINE NORMAND - 1995-2023
Patrimoine normand