Patrimoine Normand magazine

 

La commune de Mesnil-en-Ouche restaure quatre églises en même temps

Mardi 14 Janvier 2020
La commune de Mesnil-en-Ouche restaure quatre églises en même temps

À Sainte-Marguerite-en-Ouche, il s'agit de restaurer le beffroi. (© Chantal et Jean-Noël de Crombrugghe).

Restaurer une église n'est jamais une démarche anodine pour une collectivité. Alors qu'elle compte, depuis sa création au 1er janvier 2016, vingt clochers, dont certains remarquables, la commune nouvelle de Mesnil-en-Ouche a entrepris de restaurer simultanément quatre édifices.
 

Un projet d'une ampleur inégalée

Pour réaliser ses objectifs, elle a lancé, les 19 et 20 octobre derniers, une campagne de financement participatif, à l'occasion d'un week-end de mise à l'honneur de son patrimoine, marquée notamment par une conférence de Nicolas Wasylyszyn, ingénieur du patrimoine et adjoint à l'architecte des Bâtiments de France, France Poulain. En présence d'habitants, de personnalités comme Martine Saint-Laurent, vice-présidente du conseil départemental, et de défenseurs du patrimoine, comme le président de l'association des Amis des Monuments et Sites de l'Eure, Denis Lepla, Jean-Noël Montier, le maire, a signé une convention de partenariat avec la Fondation du patrimoine, représentée par sa déléguée départementale, Yvette Petit-Decroix.

Cette dernière n'a pas manqué de souligner l'ampleur inégalée du projet, appelé à servir d'exemple pour les communes rurales qui hésitent encore à se lancer dans la restauration d'une église. Pour rappel, la Fondation a pour vocation de lancer une souscription, complétée par une subvention si 5 à 10 % du montant des travaux se trouvent financés, témoignant de l'intérêt des habitants pour le projet.

Vitrail de l'église Notre-Dame des Jonquerets, dont la restauration est aussi au programme.  (© Virginie Michelland). Détail de Zaccharie au Temple, l'une des peintures sur bois de l'église de Saint-Ouen-de-Mancelles. (© Chantal et Jean-Noël de Crombrugghe).

Vitrail de l'église Notre-Dame des Jonquerets, dont la restauration est aussi au programme. 
(© Virginie Michelland).

Détail de Zaccharie au Temple, l'une des peintures sur bois de l'église de Saint-Ouen-de-Mancelles.
(© Chantal et Jean-Noël de Crombrugghe).

RESTAURATIONS VARIÉES

Concrètement, le montant des travaux pour les quatre projets s'échelonne de 17 000 € à 320 000 €, de la restauration d'un orgue (celui de l'église Saint-Nicolas de Beaumesnil) au sauvetage du chœur et de la nef de l'église de Saint-Ouen-de-Mancelles (commune déléguée de Gisay-la-Coudre). Sans oublier la restauration du porche et de deux vitraux Renaissance de l'église Notre-Dame des Jonquerets-de-Livet, et la réfection du beffroi de l'église de Sainte-Marguerite-en-Ouche.

Il va sans dire que chaque édifice constitue le marqueur identitaire du village (aujourd'hui de la commune déléguée) dont il est l'un des fleurons. Certains recèlent par ailleurs des trésors qui donnent envie de se mobiliser pour leur sauvegarde. Aux Jonquerets, ce sont les remarquables Vierge à l'Enfant et Éducation de la Vierge, groupes sculptés gothiques attribués au Maître des Jonquerets ; Saint-Ouen-de-Mancelles abrite un retable de la Contre-Réforme et surtout un ensemble de peintures murales et sur bois d'une grande délicatesse. Quant à Sainte-Marguerite-en-Ouche, elle se distingue pour ses peintures du XIIe siècle, mises au jour progressivement, sa voûte lambrissée et sa statuaire, l'ensemble ayant valu à l'église son inscription au titre des Monuments historiques.

On peut toujours contacter la commune nouvelle pour découvrir sur place ces richesses.

Signature de la convention entre la commune et la Fondation du patrimoine

Signature de la convention entre la commune et la Fondation du patrimoine le 19 octobre dernier.  
(© Chantal et Jean-Noël de Crombrugghe).

 

Pour participer au financement de tel ou tel projet, il suffit d'envoyer un chèque à l'ordre de la Fondation du patrimoine, en précisant, sur l'ordre, le nom de l'église à laquelle le don est destiné. Les dons en question sont déductibles des impôts à hauteur de 66 % pour les particuliers et 60 % pour les entreprises.

Article publié dans Patrimoine Normand n°112, par Virginie Michelland.

Abonnement Patrimoine Normand
 

Partagez sur les réseaux sociaux

Catégories

Autres publications pouvant vous intéresser :

Commentaires :

Laisser un commentaire
Aucun commentaire n'a été laissé pour le moment... Soyez le premier !
Paiements sécurisés
Abonnement Patrimoine Normand

 

Pratique

 bas