Patrimoine normand

Histoire du cidre - Succès et échecs d'un emblème gastronomique normand

Mardi 13 Octobre 2015
Histoire du cidre - Succès et échecs d'un emblème gastronomique normand

Le cidre, boisson des Normands... et des Bretons ! (© Laurent Ridel)


Laurent Ridel

Extrait Patrimoine Normand n°95
Par Laurent Ridel.

 
Originaires des environs d’Argentan, Pierre-Emmanuel Jourdren et Xavier d’Audiffret Pasquier (à gauche et au centre) se sont lancés en 2014 dans la production et la commercialisation de leur cidre. Ici, mise en place de leurs bouteilles dans un grand magasin de Berlin. (© Galerie Lafayette)
Originaires des environs d’Argentan, Pierre-Emmanuel Jourdren et Xavier d’Audiffret Pasquier (à gauche et au centre) se sont lancés en 2014 dans la production et la commercialisation de leur cidre. Ici, mise en place de leurs bouteilles dans un grand magasin de Berlin. (© Galerie Lafayette)

Assez peu consommé de nos jours, le cidre reste dans l'esprit de chacun attaché à deux provinces françaises : la Bretagne et la Normandie. Pour autant, il n’est pas sûr que son origine soit à rechercher dans notre région, pas plus que de l'autre côté du Couesnon d'ailleurs. Le cidre ne s'est de plus imposé que très difficilement en Normandie, nos lointains ancêtres goûtant davantage le vin et la bière. Notre « histoire du cidre » relatera donc la naissance du breuvage, ainsi que sa lente conquête des tables normandes. Forts de ce succès, les producteurs cidricoles ambitionneront de faire du jus de pomme fermenté la boisson nationale. Ils manqueront de réussir avant-guerre.

Samedi 3 juillet 2015, 3h du matin, hippodrome de Longchamp, à Paris. Au loin scintille la tour Eiffel. À cette heure tardive, les habituels chevaux et les parieurs ont depuis longtemps déserté les lieux. Sous une serre géante qui laisse découvrir le ciel étoilé, 2 000 à 3 000 jeunes discutent et dansent pendant qu’un DJ enchaîne les musiques électroniques. Bienvenue au Longchamp’s Summer Shelter, l’un des clubs les plus branchés de la capitale. Parmi la foule, quelques femmes tiennent à la main une petite bouteille : à travers le verre blanc, on devine un liquide jaune orangé. De la bière ? C’est pourtant le mot Cidre qui est gravé en lettres blanches sur le verre. La bonne vieille boisson normande se refait une jeunesse du côté de Paname.

 

Entre tradition et modernité

« On souhaite dépoussiérer l’image du cidre. C’est pourquoi nous essayons de le proposer dans des endroits branchés, autres que les traditionnelles crêperies » explique Pierre-Emmanuel Jourdren. Ce jeune entrepreneur ornais de 28 ans vient de créer, en collaboration avec son ami d’enfance Xavier d’Audiffret Pasquier, sa marque de cidre, Sassy. Ce sont leurs bouteilles que les organisateurs de la Longchamp’s Summer Shelter ont choisi de proposer à leurs clients. Est-ce le retour en grâce du cidre ? Marc-Antoine Lemière, négociant cidricole installé près de Lisieux, aimerait le croire : « Ça revient. Les gens consomment moins de vin à cause de la législation qui punit la conduite sous l'emprise d'alcool. Leur choix se porte vers des breuvages plus légers, comme le cidre qui titre géné...

 

Il vous reste 94 % de cet article à lire.


 




Abonnement Patrimoine Normand

Partagez sur les réseaux sociaux

Catégories

Autres publications pouvant vous intéresser :

Commentaires :

Laisser un commentaire
Aucun commentaire n'a été laissé pour le moment... Soyez le premier !
Paiements sécurisés
Abonnement Patrimoine Normand

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER :

  •  

     
  • PARTENAIRE(S) 

    Abbayes Normandes  France Bleu

NOUS SUIVRE

 Twitter Patrimoine Normand  

PRATIQUE

  • Le magazine PATRIMOINE NORMAND
  • est édité par les éditions Spart
  • Site-web © PATRIMOINE NORMAND - 2011-2022

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER :

  •  

     
  • PARTENAIRE(S) 

    Abbayes Normandes  France Bleu

NOUS SUIVRE

 Twitter Patrimoine Normand  

PRATIQUE

  • Le magazine PATRIMOINE NORMAND
  • est édité par les éditions Spart
  • Site-web © PATRIMOINE NORMAND - 2011-2022
Patrimoine normand