Patrimoine normand

Le Musée de Normandie à Caen

Le Musée de Normandie à Caen

Le Musée de Normandie, dans l'enceinte du château de Caen. Pour accueillir le Musée, le Logis des Gouverneurs a subi quelques modifications, notamment l’adjonction d’une aile et la suppression de son escalier monumental extérieur. (Photo Rodolphe Corbin © Patrimoine Normand)


Thierry Georges Leprévost

Extrait Patrimoine Normand n°58
Par Thierry Georges Leprévost.

 
Jean-Yves Marin, Conservateur en Chef du Musée de Normandie, et Brigitte Le Brethon, député-maire de Caen, le jour de la visite inaugurale du parcours rénové des salles permanentes (17 mars 2006). (Photo Thierry Georges Leprévost © Patrimoine Normand)
Jean-Yves Marin, Conservateur en Chef du Musée de Normandie, et Brigitte Le Brethon, député-maire de Caen, le jour de la visite inaugurale du parcours rénové des salles permanentes (17 mars 2006). (Photo Thierry Georges Leprévost © Patrimoine Normand)

Caen : un musée pour toute la Normandie

La récente rénovation de deux salles, l’une dédiée au monde gallo-romain, l’autre consacrée à la métallurgie, met un point final à la campagne de réfection du Musée de Normandie mise en œuvre depuis 2000. En attendant l’amé­nagement de la salle de l’Echiquier et la construction de l’espace du Cavalier. Regards historique et prospectif sur une institution sexagénaire qui con­cerne l’ensemble de la Normandie.

 

D’un siècle à l’autre

Des cheminées d’usine, un haut-fourneau, des masques de protection… Les grandes heures de la métallurgie normande coïncident presque exactement avec le XXe siècle industriel. Ouverte en 1910, fermée en 1993, la SMN, Société Métallurgique de Normandie, sise à Mondeville près de Caen, symbolise cette période faste de l’économie régionale.

Six ans après l’an 2000, le XXe siècle fait déjà figure de temps révolu dont il convient de con­server la mémoire. Tout comme la révolution agricole de nos campagnes, le succès de l’artisanat textile et l’essor de la poterie avaient donné lieu à des salles ethnologiques spécifiques, l’ère de la métallurgie industrielle trouve désormais au Musée l’écho permanent de son passage dans l’histoire normande.

Certes, notre région n’a pas attendu la SMN pour travailler le minerai de fer ! Bien au contraire, cette technique y est attestée depuis l’Antiquité, mais on s’y est longtemps cantonné au stade purement artisanal : le forgeron, le maréchal-ferrant et le charron sont des figures traditionnelles de nos villages d’antan ; les villes plus grandes accueillent ferblantiers, éta­meurs, chaudronniers ou potiers d’étain. Les mines de fer sont longtemps exploitées, donnant lieu à des fonderies et à des hauts fourneaux alimen...

 

Il vous reste 94 % de cet article à lire.


 




Abonnement Patrimoine Normand

Partagez sur les réseaux sociaux

Catégories

Autres publications pouvant vous intéresser :

Commentaires :

Laisser un commentaire
Aucun commentaire n'a été laissé pour le moment... Soyez le premier !
Paiements sécurisés
Abonnement Patrimoine Normand

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER :

  •  

     
  • PARTENAIRE(S) 

    Abbayes Normandes  France Bleu

NOUS SUIVRE

 Twitter Patrimoine Normand  

PRATIQUE

  • Le magazine PATRIMOINE NORMAND
  • est édité par les éditions Spart
  • © PATRIMOINE NORMAND - 1995-2022

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER :

  •  

     
  • PARTENAIRE(S) 

    Abbayes Normandes  France Bleu

NOUS SUIVRE

 Twitter Patrimoine Normand  

PRATIQUE

  • Le magazine PATRIMOINE NORMAND
  • est édité par les éditions Spart
  • Site-web © PATRIMOINE NORMAND - 2011-2022
Patrimoine normand