Patrimoine Normand magazine

 

Richard le Bon - premier duc et père des moines

Mardi 1 Octobre 2019
Richard le Bon - premier duc et père des moines

Statue XIXe siècle de Richard II. Portail de l’abbatiale de Fécamp (© Stéphane William Gondoin).


 
Extrait Patrimoine Normand N°111.
Par Thierry Georges Leprévost.

Rollon a fondé la Normandie. Guillaume Longue-Épée l’a confirmée en tant que terre chrétienne. Richard Ier Sans Peur l’a imposée face à un royaume de France hostile, qui n’aspirait qu’à trahir l’accord de Saint-Clair-sur-Epte. Richard II le Bon se veut le continuateur de l’œuvre de son père. Avec lui s’ouvre l’ère du renouveau monastique, de la naissance d’une architecture originale, et d’un pouvoir consolidé dans l’unité.

 

une jacquerie nordique

Le fils aîné de Richard Sans Peur naît au cours des années 960-970. Sa mère Gonnor est une frilla, c’est-à-dire une concubine épousée à la danesche manère. Le moine d’Ouche Orderic Vital le nomme Richard Gunnoride, pour bien indiquer qui est sa mère. Un mariage chrétien aura toutefois lieu, peu avant l’accession d’Hugues Capet au royaume de France, légitimant aux yeux de l’Église une union qui n’avait rien de choquant pour le Normand de cette époque.

Contrairement à son père, porté jeune au pouvoir par l’assassinat de Guillaume Longue Épée, il semble adulte quand il succède à Richard Sans Peur, et a eu de ce fait tout le temps nécessaire pour se préparer à sa char...

 

Il vous reste 92% de cet article à lire.


 




Abonnement Patrimoine Normand
 

Partagez sur les réseaux sociaux

Catégories

Autres publications pouvant vous intéresser :

Commentaires :

Laisser un commentaire
Aucun commentaire n'a été laissé pour le moment... Soyez le premier !
Paiements sécurisés
Abonnement Patrimoine Normand

 

Pratique

 bas