Patrimoine normand

Orderic Vital et les premiers historiens normands

Samedi 29 Juin 2013
Orderic Vital et les premiers historiens normands

Abbaye de Saint-Évroult. Vestiges de l'ancienne église abbatial. (© Stéphane William Gondoin)


Stéphane William Gondoin

Extrait Patrimoine Normand n°86.
Par Stéphane William Gondoin.

 
Médaillon du monument à Orderic Vital, à Saint-Évroult-Notre-Dame-du-Bois. (© Stéphane William Gondoin)
Médaillon du monument à Orderic Vital, à Saint-Évroult-Notre-Dame-du-Bois. (© Stéphane William Gondoin)

Mardi 27 août 1912. Dans une atmosphère de kermesse, une foule imposante se presse sur la place du village de Saint-Évroult-Notre-Dame-du-Bois (Orne), tout près des vestiges de l'ancienne abbaye d'Ouche. Sous les auspices du cardinal-archevêque de Paris, Monseigneur Amette, on s'apprête à inaugurer un monument érigé à la mémoire du moine-historien Orderic Vital, enfant adoptif du pays. Après 800 ans d'un relatif oubli...

Les grands auteurs normands des XIe et XIIe siècles, omettent généralement toute précision permettant d'appréhender les contours de leurs existences respectives. Cette discrétion chronique, toujours frustrante pour l'historien, n'est pas de mise dans l’œuvre du moine d'Ouche connu sous le nom d'Orderic Vital. Écrivain généreux et prolifique, Orderic s'emploie à semer des informations personnelles détaillées tout au long de son texte majeur, la monumentale Historia Ecclesiastica (« Histoire de l'Église »). Tout ce que nous savons de lui, nous le tenons de lui.
 

« Angligena »

Notre moine du pays d'Ouche n'est pas normand. Il naît le 16 février 1075 dans le Shropshire, comté anglais perdu aux confins des marches galloises. Il reçoit le baptême le 4 avril suivant en l'église Saint-Eata d'Atcham, tout près de la ville de Shrewsbury. Le prêtre officiant à l'occasion de la cérémonie s'appelle Orderic (Ordricus en latin). Ce dernier a été désigné comme parrain et c'est en son honneur que l'on donne son nom au nourrisson. Le père du petit Orderic se nomme Odelerius. On le dit fils d'un certain Constantius et on le surnomme Aurelianensis, ce qui signifie « d'Orléans ». Odelerius d'Orléans peut donc, soit être originaire de cette ville, soit y avoir simplement poursuivi ses études. Décrit comme « doué de beaucoup d'esprit, d'éloquence et d'érudition dans les lettres », il appartient à la maison de Roger de Montgommery († 1094), baron omnipotent promu vers 1071 earl (équivalent anglais de comte) de Shrewsbury par Guillaume le Conquérant († 1087). Odelerius possède auprès de Roger la charge de chapelain : c'est un religieux... père de fa...

 

Il vous reste 93 % de cet article à lire.


 



Abonnement Patrimoine Normand

Partagez sur les réseaux sociaux

Catégories

Autres publications pouvant vous intéresser :

Commentaires :

Laisser un commentaire
Aucun commentaire n'a été laissé pour le moment... Soyez le premier !
Paiements sécurisés
Abonnement Patrimoine Normand

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER :

  •  

     
  • PARTENAIRE(S) 

    Abbayes Normandes  France Bleu

NOUS SUIVRE

 Twitter Patrimoine Normand  

PRATIQUE

  • Le magazine PATRIMOINE NORMAND
  • est édité par les éditions Spart
  • Site-web © PATRIMOINE NORMAND - 2011-2022

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER :

  •  

     
  • PARTENAIRE(S) 

    Abbayes Normandes  France Bleu

NOUS SUIVRE

 Twitter Patrimoine Normand  

PRATIQUE

  • Le magazine PATRIMOINE NORMAND
  • est édité par les éditions Spart
  • Site-web © PATRIMOINE NORMAND - 2011-2022
Patrimoine normand