Patrimoine normand

1940 - L'année terrible !

Jeudi 15 Mai 2014
1940 - L'année terrible !

Erwin Rommel, commandant de la 7e division blindée, avec le major general VM Fortune, commandant de la 51st Highland Division, à Saint Valéry-en-Caux après la reddition. (© Bundesarchiv)


Stéphane William Gondoin

Extrait du hors-série Normandie 44.
Par Stéphane William Gondoin.
 
Le quotidien L’Ouest-Eclair dans son édition du 4 septembre 1939, titre « France et Angleterre en état de guerre avec l’Allemagne. » (DR)
Le quotidien L’Ouest-Eclair dans son édition du 4 septembre 1939, titre « France et Angleterre en état de guerre avec l’Allemagne. » (DR)
1) Fausse guerre.

Mai 1940. Voilà huit mois que le Royaume-Uni et la France sont officiellement en conflit avec l'Allemagne d'Adolf Hitler. Une guerre étrange, sans grand affrontement direct entre les puissances belligérantes, que les Britanniques nomment volontiers the phoney war1 et les Français drôle de guerre. Le calme avant la tempête.

Pour les populations civiles résidant en Normandie, comme partout ailleurs en France, la guerre est depuis 1938 et l'épisode tchécoslovaque, une menace indéfinissable, diffuse, évanescente, qui plane tel un vautour au-dessus d'un bonheur précaire. L'organisation de la défense passive, la distribution de masques à gaz aux populations civiles, les rumeurs publiques ne laissent pas augurer un avenir serein.
 

La « drôle de guerre »

L'ouverture officielle des hostilités, au mois de septembre 1939, démultiplie les angoisses, les inquiétudes, alors que les traumatismes de la Grande Guerre sont toujours à vif. Cette « drôle de guerre » qui s'installe, selon l'expression de Roland Dorgelès, plonge cependant le pays dans une sorte de léthargie. Les colonnes des quotidiens normands, Journal de Normandie dans le Calvados, Le Journal de Rouen, Le Petit Havre et de tant d'autres, laissent la part belle aux tractations diplomatiques internationales, à la barbarie des nazis, à la duplicité des Soviétiques, auxquels on ne pardonne pas le pacte de non-agression d'août 1939. Bref, c'est « la guerre de l'homme contre la bête », comme l'explique L'Ouest-Éclair, avec une armée alle...

 

Il vous reste 92 % de cet article à lire.




La Seconde Guerre mondiale en Normandie

Partagez sur les réseaux sociaux

Catégories

Autres publications pouvant vous intéresser :

Commentaires :

Laisser un commentaire
Aucun commentaire n'a été laissé pour le moment... Soyez le premier !
Paiements sécurisés
Abonnement Patrimoine Normand

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER :

  •  

     
  • PARTENAIRE(S) 

    Abbayes de Normandie  France Bleu

NOUS SUIVRE

 Twitter Patrimoine Normand  

PRATIQUE

  • Le magazine PATRIMOINE NORMAND
  • est édité par les éditions Spart
  • © PATRIMOINE NORMAND - 1995-2022

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER :

  •  

     
  • PARTENAIRE(S) 

    Abbayes Normandes  France Bleu

NOUS SUIVRE

 Twitter Patrimoine Normand  

PRATIQUE

  • Le magazine PATRIMOINE NORMAND
  • est édité par les éditions Spart
  • © PATRIMOINE NORMAND - 1995-2022
Patrimoine normand