Patrimoine Normand magazine

 

Arthur Young à la découverte de la terre normande

Samedi 4 Janvier 2020
Arthur Young à la découverte de la terre normande

Rouen. Vue depuis la côte Sainte-Catherine en 1823. Aquarelle de Richard Parkes Bonington. (14.8 × 23 cm. Achat, David T. Schiff Gift, fonds Harry G. Sperling, et fonds Karen B. Cohen, 1996 © The Metropolitan Museum of Art - Domaine public - metmuseum.org).


 
Extrait Patrimoine Normand N°112.
Par Serge Van Den Broucke.

Au XVIIIe siècle, alors que la Révolution française approchait, un Anglais expert en agriculture, observateur attentif et écrivain prolifique, arrivait en Normandie. Sa confrontation avec les réalités du quotidien normand lui réserva bien des surprises.

 

Le 12 août 1788, un voyageur inhabituel monté sur une jument au pas hésitant entra dans la bourgade de Neufchâtel, dans le pays de Bray. Le lieu n'était plus une place militaire depuis bien longtemps : son château avait été détruit en 1595 et sa fonction de défense de Rouen s'était estompée dans les mémoires de ses habitants. Ce voyageur était anglais, il avait quarante-sept ans, parcourait seul les routes du royaume de France depuis son débarquement à Calais, le 30 juillet, et s'appelait Arthur Young. Si sa jument avançait précautionneusement, c'était parce que ses yeux commençaient à s'embrumer d'un voile glauque, et qu'elle était en train de perdre lentement la vue. Son cavalier s'en était aperçu deux jours plus tôt, à Arras. Le marché local battait son plein, et les pay...
 

Il vous reste 86 % de cet article à lire.


 




Abonnement Patrimoine Normand
 

Partagez sur les réseaux sociaux

Catégories

Autres publications pouvant vous intéresser :

Commentaires :

Laisser un commentaire
Aucun commentaire n'a été laissé pour le moment... Soyez le premier !
Paiements sécurisés
Abonnement Patrimoine Normand

 

Pratique

 bas