Patrimoine Normand magazine

 

Henri Ier Beauclerc - L’ombre de Guillaume le Conquérant

Lundi 28 Décembre 2020
Henri Ier Beauclerc - L’ombre de Guillaume le Conquérant

Henri Beauclerc, roi d’Angleterre et duc de Normandie, en majesté. Il tient dans sa main droite l’une des abbayes qu’il a fondées, peut-être celle de Reading, où il repose. Historia Anglorum de Matthieu Paris. (Royal Ms 14 C VII, fol. 8v – Angleterre, Saint-Albans, 1250-1259 – © The British Library - Domaine public - www.bl.uk)


Extrait Patrimoine Normand n°116.
Par Thierry Georges Leprévost.

 

Devenu maître de la Normandie au lendemain de la bataille de Tinchebray, Henri vient de réaliser son rêve : réunir l’empire de son père. Pourtant, sa légitimité est mal partagée. Né à Selby fin 1068 ou début 1069, seul de sa fratrie à voir le jour en terre anglaise, il est vite accepté par ses sujets. Il n’en va pas de même dans le duché, où vingt ans de luttes intestines ont contribué à façonner des clans et des alliances extérieures.

Tout semble bien commencer. Une fois son frère arrêté, Henri se rend à Rouen, où il maintient les coutumes et les lois normandes édictées par son père, et accepte l’hommage des barons présents. Il ne revendique pas encore le titre de duc, même s’il en exerce toutes les fonctions et gouverne la Normandie. Son frère emprisonné n’a aucune chance de revenir au pouvoir, mais Robert a un héritier, qui vit à Arques.
 

un environnement hostile

Guillaume Cliton est né le 25 octobre 1102. Henri ne peut éliminer cet enfant de quatre ans sans s’aliéner l’Église, ses barons et toutes les têtes couronnées d’Europe. Ce serait une mauvaise entrée en matière ! En conçoit-il même la tentation ? Il a un fils du même âge, prénommé lui aussi Guillaume, dit Adelin. « De crainte qu’il ne se présentât quelque motif de calomnie, si l’enfant venait à éprouver quelque malheur en ses mains », comme l’écrit le moine-historien Orderic Vital, il laisse donc son neveu partir avec un fidèle de Courteheuse, Hélie de Saint-Saëns, qui l’emmène sur-le-champ en lieu sûr. À quelques exceptions près, Henri libère vite les partisans de son frère capturés à Tinchebray. Pardonné, le bouillant Robert de Bellême, du reste peu actif à Tinche...

 

Il vous reste 91 % de cet article à lire.


 




Abonnement Patrimoine Normand
 

Partagez sur les réseaux sociaux

Catégories

Autres publications pouvant vous intéresser :

Commentaires :

Laisser un commentaire
Aucun commentaire n'a été laissé pour le moment... Soyez le premier !
Paiements sécurisés
Abonnement Patrimoine Normand

 

Pratique

  • Plan du site - Mentions légales - Publicité
  •  
  • Le magazine Patrimoine Normand
  • est édité par les éditions Spart
  • Site-web © Patrimone Normand 2010 - 2020
  •  
  • CONTACT
  • PAR COURRIEL
  • STANDARD : 02 31 79 11 77
  • PATRIMOINE NORMAND
  • LES 3 COURS
  • 14220, LES MOUTIERS-EN-CINGLAIS 
 bas