Patrimoine normand

Vieux-la-Romaine

Jeudi 31 Janvier 2008
Vieux-la-Romaine

La « domus ». Maison au grand péristyle de Vieux-la-Romaine. (Photo Rodolphe Corbin © Patrimoine Normand.)


Georges Bernage

Extrait Patrimoine Normand n°41
Par Georges Bernage.

 
Le péristyle (portique) de la « domus » entourait, avec seize colonnes, un jardin avec un bassin polylobé en brique. Un bassin en brique faisait aussi le tour de ce jardin. Les colonnes sont richement ciselées. Des fragments de certaines d’entre elles, ciselées d’un beau décor, ont été remontés dans le musée, bon complément de la visite du site de la «?domus ». (Photo Rodolphe Corbin © Patrimoine Normand.)Le péristyle (portique) de la « domus » entourait, avec seize colonnes, un jardin avec un bassin polylobé en brique. Un bassin en brique faisait aussi le tour de ce jardin. Les colonnes sont richement ciselées. Des fragments de certaines d’entre elles, ciselées d’un beau décor, ont été remontés dans le musée, bon complément de la visite du site de la « domus ». (Photo Rodolphe Corbin © Patrimoine Normand.)

L’antique cité romaine d’Aregenua cité des Viducasses n’a enfanté qu’un village, Vieux-la-Romaine. Mais la mise en valeur d’une villa puis l’ouverture d’un musée en font un site majeur du passé gallo-romain de la Normandie.

À l’époque romaine, neuf peuples ou tribus occupent le territoire de la Seconde Lyonnaise qui deviendra la Normandie. Chacune des neuf tribus dispose d’un chef-lieu, une cité. Ainsi Aregenua est, la cité des Viducasses. Les évêchés normands s’installeront dans ces cités mais dans seulement sept d’entre elles ! Le Vexin des anciens Veliocasses est partagé entre la Normandie et l’Île-de-France. Quant au territoire des Viducasses, il ne reçoit pas d’évêché ; il est incorporé à celui de Bayeux, ancienne cité des Bajocasses, qui s’ap­pelait Augustodurum à l’époque gallo-romaine, et qui possédait une solide enceinte.

Aregenua, capitale des Viducasses n’avait pas de rempart ; elle restera un village rattaché à l’évêché de Bayeux. Bien plus, au nord de cette localité, la volonté du duc Guillaume fera de quelques villages la cité de Caen et le territoire des Viducasses deviendra la « plaine de Caen »… Mais le site de ce village a vu se développer une importante cité. À l’époque gallo-romaine, Aregenua comptait 5 000 à 7 000 habitants, autant qu’Augustodurum (Ba­yeux) ou Lutèce (Paris) ! Ce site a révélé de nombreux monuments : un théâtre antique, des thermes, un aqueduc, un quartier artisanal et commercial, plusieurs grandes maisons, un ensemble exceptio...

 

Il vous reste 91 % de cet article à lire.


 




Abonnement Patrimoine Normand


VIDÉO :

Partagez sur les réseaux sociaux

Catégories

Autres publications pouvant vous intéresser :

Commentaires :

Laisser un commentaire
Aucun commentaire n'a été laissé pour le moment... Soyez le premier !
Paiements sécurisés
Abonnement Patrimoine Normand

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER :

  •  

     
  • PARTENAIRE(S) 

    Abbayes Normandes  France Bleu

NOUS SUIVRE

 Twitter Patrimoine Normand  

PRATIQUE

  • Le magazine PATRIMOINE NORMAND
  • est édité par les éditions Spart
  • Site-web © PATRIMOINE NORMAND - 2011-2022

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER :

  •  

     
  • PARTENAIRE(S) 

    Abbayes Normandes  France Bleu

NOUS SUIVRE

 Twitter Patrimoine Normand  

PRATIQUE

  • Le magazine PATRIMOINE NORMAND
  • est édité par les éditions Spart
  • Site-web © PATRIMOINE NORMAND - 2011-2022
Patrimoine normand