Patrimoine normand

Deauville entre deux mondes : les années 1960

Dimanche 11 Janvier 2015
Deauville entre deux mondes : les années 1960

Timbre du centenaire de Deauville (1861-1961). (© Gilbert Hamel)


Extrait Patrimoine Normand n°92
Par Thierry Georges Leprévost & Gilbert Hamel.

 
Caricature de Marcel Boussac. (© Gilbert Hamel)
Caricature de Marcel Boussac. (© Gilbert Hamel)

Le 8 décembre 1959, Marcel Boussac, membre depuis 1933 de la Société d’Encouragement1, en devient le président ; il est le premier roturier de son histoire élevé à cette fonction ! Il régnera sur le monde des courses et sur l’hippodrome de la Touques jusqu’en 1974. 

Première fortune de France et homme de cheval

D’origine berrichonne, Marcel Boussac est devenu un vrai Deauvillais. Quand arrive juillet, il quitte chaque vendredi l’aéroport de Toussus-le-Noble pour celui de Saint-Gatien2 à bord de son avion privé. Le protocole est bien rodé : avant l’atterrissage, il survole la côte pour y apercevoir, entre le boulevard Cornuché et les lais de mer, sa villa Clover Cottage3 au parc abondamment fleuri, que prolonge un bungalow qui lui donne un exceptionnel accès direct à la plage, un privilège que le maire a accordé au capitaine d’industrie. Propriétaire de L’Aurore, époux de la cantatrice belge Fanny Heldy, il a aussi acheté en 1955 la villa Tanit pour y loger ses collaborateurs. Deux voitures les attendent à la descente des appareils. Tous dînent rituellement vers 22 heures à Honfleur à la ferme Saint-Siméon, ou bien au restaurant Jarasse de Deauville, spécialisé dans les produits de la mer, ce qui se traduit toujours par des moules marinières, un homard Thermidor et des fraises des bois. Les courses du mois d’août et les ventes de chevaux constituent les temps forts de son séjour estival, sans qu’il néglige ses affaires un seul ins...
 

Il vous reste 93 % de cet article à lire.


 


1) Fondée en 1833, la Société d’Encouragement pour l’Amélioration des races de Chevaux en France est devenue la plus importante des cinq sociétés parisiennes qui gèrent le PMU.
2) Sources : Bonjour, Monsieur Boussac, de Marie-France Pochna (Robert Laffont éditeur, 1980)
3) Dans les années 1920, Marcel Boussac avait déjà acquis à Deauville Affection Cottage (entre la rue Général-Leclerc et la rue des Villas), qui est toujours la propriété de la famille Boussac.




Abonnement Patrimoine Normand

Partagez sur les réseaux sociaux

Catégories

Autres publications pouvant vous intéresser :

Commentaires :

Laisser un commentaire
Aucun commentaire n'a été laissé pour le moment... Soyez le premier !
Paiements sécurisés
Abonnement Patrimoine Normand

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER :

  •  

     
  • PARTENAIRE(S) 

    Abbayes Normandes  France Bleu

NOUS SUIVRE

 Twitter Patrimoine Normand  

PRATIQUE

  • Le magazine PATRIMOINE NORMAND
  • est édité par les éditions Spart
  • Site-web © PATRIMOINE NORMAND - 2011-2022

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER :

  •  

     
  • PARTENAIRE(S) 

    Abbayes Normandes  France Bleu

NOUS SUIVRE

 Twitter Patrimoine Normand  

PRATIQUE

  • Le magazine PATRIMOINE NORMAND
  • est édité par les éditions Spart
  • Site-web © PATRIMOINE NORMAND - 2011-2022
Patrimoine normand