Patrimoine normand

Cadomus, faire entrer le Caen d’avant-guerre dans le XXIe siècle

Mercredi 9 Octobre 2013
Cadomus, faire entrer le Caen d’avant-guerre dans le XXIe siècle

Le palais des facultés de Caen, construit au début du XVIIIe siècle et agrandi fin XIXe et début XXe, reconstitué par l’équipe du CIREVE. (© Cadomus)


Karl Duparc

Extrait Patrimoine Normand n°87.
Par Karl Duparc.

 
Comparaison entre le parcellaire d’avant-guerre et le plan actuel afin d’appréhender les transformations du tissu urbain. (© Cadomus)
Comparaison entre le parcellaire d’avant-guerre et le plan actuel afin d’appréhender les transformations du tissu urbain. (© Cadomus)

L'association Cadomus a été créée en janvier 2013 en vue de restituer numériquement la ville de Caen avant les bombardements de l’été 1944. Mais ce projet, déjà ambitieux, s’inscrit dans une démarche plus vaste dont l’objectif est de mettre en valeur la ville et son patrimoine.

L’amateur d’histoire doit souvent lutter contre un sentiment de frustration. Seule son imagination lui permet de réunir différentes informations récoltées de-ci de-là. Mais il est toujours difficile de reconstruire une image sensible et complète de la ville ancienne. L’exercice est d’autant plus ardu pour une ville comme Caen, qui a tant souffert lors de la bataille de Normandie et qui a connu une métamorphose extraordinaire dans le cadre de la reconstruction. Transformer les mots en images et les illustrations de papier glacé en scènes animées requiert une grande force d’évasion et ne permet pas de s’immerger réellement dans la ville disparue pour la comprendre et la ressentir. C’est en partant de ce constat (la nécessité de collecter et mettre en réseau les données) et de ce désir (voir renaître la ville et la confronter avec la réalité d’aujourd’hui) qu’est né le projet Cadomus.

Il est toutefois un écueil que l’association se veut d’éviter. L’objectif, en effet, n’est pas de sombrer dans la nostalgie et de mythifier la ville disparue. Il s’agit en premier lieu de comprendre dans toute sa complexité cet ensemble urbain, aujourd’hui profondément altéré, où se côtoyaient les beaux hôtels particuliers de l’époque classique et les ruelles insalubres héritées du Moyen Âge. L’insertion urbaine de l’hôtel de Than, par exemple, isolé dans un ensemble d’immeubles de la reconstruction, est aujourd’hui difficilement lisible ; une analyse de son passé rend plus compréhensible ce bel exemple d’hôtel particulier de la première renaissance française. Cette reconstitution du Caen d’avant-guerre doit également faire le lien avec la ville d’aujourd’hui. Cette mise en perspective doit permettre in fine de comprendre comment s’est construite la ville et d’iden...

 

Il vous reste 92 % de cet article à lire.


 



Abonnement Patrimoine Normand

Partagez sur les réseaux sociaux

Catégories

Autres publications pouvant vous intéresser :

Commentaires :

Laisser un commentaire
Aucun commentaire n'a été laissé pour le moment... Soyez le premier !
Paiements sécurisés
Abonnement Patrimoine Normand

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER :

  •  

     
  • PARTENAIRE(S) 

    Abbayes de Normandie  France Bleu

NOUS SUIVRE

 Twitter Patrimoine Normand  

PRATIQUE

  • Le magazine PATRIMOINE NORMAND
  • est édité par les éditions Spart
  • © PATRIMOINE NORMAND - 1995-2022

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER :

  •  

     
  • PARTENAIRE(S) 

    Abbayes Normandes  France Bleu

NOUS SUIVRE

 Twitter Patrimoine Normand  

PRATIQUE

  • Le magazine PATRIMOINE NORMAND
  • est édité par les éditions Spart
  • © PATRIMOINE NORMAND - 1995-2022
Patrimoine normand