Patrimoine normand

Église Saint-Vigor de Ménil-Gondouin

Église Saint-Vigor de Ménil-Gondouin

L'église de Ménil-Gondouin à retrouvé ses couleurs. (© Jeannine Rouch)


Jeannine Rouch

Extrait Patrimoine Normand n°53
Par Jeannine Rouch.

 
L'église de Ménil-Gondouin. (© Jeannine Rouch)
L'église de Ménil-Gondouin. (© Jeannine Rouch)

L’église « vivante et parlante » de l’abbé Victor Paysant a retrouvé ses couleurs.

Anciennement, l’église, placée sous le patronage de Saint-Clair, était située non loin du château des Turgot auprès du cimetière actuel. Le château n’existe plus, incendié en 1800 par les « Bleus » qui y avaient débusqué une quarantaine de chouans venus y dormir.

Le pouillé (registre des noms des prêtres des paroisses) du diocèse nous donne la liste des curés à partir du XVIe siècle. À cette époque, les seigneurs temporels du lieu appartenaient à la famille de Sainte-Marie et présentaient à la cure. On trouve ensuite les Turgot de Saint-Clair de 1657 à 1760. Enfin, ce sont les Frères de Maisons qui, ayant acquis le domaine, présentent à la cure jusqu’à la Révolution.

Les trois paroisses et communes de Ménil-Gondouin, du Sacq et de la Petite-Sainte-Honorine ont été réunies en une seule le 30 janvier 1822, qui portera le nom de la plus peuplée, c’est-à-dire : Ménil-Gondouin.

Chacune de ces trois églises possédait son patrimoine mobilier, en plus ou moins bon état, que plus tard l’abbé Paysant sauvera des ruines, restaurera et rassemblera dans la nouvelle église. La vieille église se trouvait en mauvais état, le presbytère en était éloigné. Fallait-il la réparer et construire un presbytère plus proche ou bien construire une nouvelle église ? Chaque projet avait ses partisans et la commune se trouvait divisée. Il y eut des querelles entre le conseil municipal, l’Évêché, le Préfet, les habitants et le curé. Les difficultés étaient telles que de 1863 à 1869 la paroisse fut privée de prêtre. On se résolut enfin à démolir l’ancienne église et à en construire une nouvelle près de la route neuve reliant Putanges à Condé-sur-Noireau au centre du bourg.

L’église actuelle, orientée nord-sud s’élève sur un plan de croix latine et ne présente pas un intérêt architectural particulier, comme la plupart des églises construites à cette épo...

 

Il vous reste 94 % de cet article à lire.


 




Abonnement Patrimoine Normand

Partagez sur les réseaux sociaux

Catégories

Autres publications pouvant vous intéresser :

Commentaires :

Laisser un commentaire
Aucun commentaire n'a été laissé pour le moment... Soyez le premier !
Paiements sécurisés
Abonnement Patrimoine Normand

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER :

  •  

     
  • PARTENAIRE(S) 

    Abbayes Normandes  France Bleu

NOUS SUIVRE

 Twitter Patrimoine Normand  

PRATIQUE

  • Le magazine PATRIMOINE NORMAND
  • est édité par les éditions Spart
  • © PATRIMOINE NORMAND - 1995-2022

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER :

  •  

     
  • PARTENAIRE(S) 

    Abbayes Normandes  France Bleu

NOUS SUIVRE

 Twitter Patrimoine Normand  

PRATIQUE

  • Le magazine PATRIMOINE NORMAND
  • est édité par les éditions Spart
  • Site-web © PATRIMOINE NORMAND - 2011-2022
Patrimoine normand