Patrimoine normand

La falue : recette

Vendredi 13 Juillet 2012
La falue : recette

La falue. (© Jean-Philippe Joly)


Jean-Philippe Joly

Extrait Patrimoine Normand n°82.
Par Jean-Phiippe Joly.

 

Celle-ci accompagne traditionnellement la teurgoule… mais elle se suffit à elle-même. C'est une brioche rustique qui se conserve très bien et se transporte très facilement.

On la trouvait aussi servie avant l'apparition de la teurgoule lors de la fête des Rois qui était une des plus importante de Normandie. On disait d'ailleurs faire ses Rois c'est-à-dire faire bombance avant la période de carême. On la faisait surtout en Bessin, dans le Saint Lois et le Coutançais. Son étymologie vient du mot normand falle (estomac) lui même ici du norrois falur (le tube)

Elle ne doit pas être cuite dans un moule mais sur une plaque. Ce qui permet, en outre, d'en faire de tailles différentes.

Recette DE La Falue :
INGRÉDIENTS :
Pour une falue de taille moyenne.

- 375 g de farine fluide
- 65 g de beurre
- 65 g de crème fraîche
- ¼ de verre d'eau
- 65 g de sucre
- 1 pincée de sel
- 5 g de levure de boulanger
- 2 œufs entier et 1 jaune pour la dorure un peu de lait

Matériel :
- Four classique
- Récipient à bord haut
- Batteur à œufs
- Un pinceau Une mouvette.

 
Préparation

Faire fondre le sucre dans l'eau à froid pour obtenir une forme de sirop Mettre la farine dans le récipient et y creuser une fontaine.

Mettre dans un récipient le sirop, le sel, le beurre ramolli presque fondu, la crème et les jaunes d'œufs. Bien mélanger régulièrement en tournant afin d'effectuer un amalgame complet.

Monter les blancs en neige et les incorporer progressivement.

Verser le tout dans la fontaine avec la levure délayée dans un peu d'eau tiède.

Bien travailler la pâte mais en douceur jusqu'à ce qu'elle soit molle. Laisser lever dans un endroit chaud environ 1 heure.

Rouler la pâte (éventuellement la couper en deux partie égale pour faire des fallues plus petites) et la pétrir légèrement, lui donner une forme allongée. La tenir au chaud sur une plaque et faire encore lever 2 heures pour un doublement du volume.

Au bout des deux heures tracer des lignes au couteau fin sur la surface pour faire des « parts » puis badigeonner la surface au pinceau avec un mélange de jaune d'œuf et de lait.

 


Retrouvez l'article intégral dans la version papier de PATRIMOINE NORMAND (n°82, juillet-août-septembre 2012).
Toute reproduction interdite sans l'autorisation de l'auteur et de la rédaction.
Tous droits réservés magazine Patrimoine Normand.


Abonnement Patrimoine Normand

Partagez sur les réseaux sociaux

Catégories

Autres publications pouvant vous intéresser :

Commentaires :

Laisser un commentaire
Aucun commentaire n'a été laissé pour le moment... Soyez le premier !
Paiements sécurisés
Abonnement Patrimoine Normand

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER :

NOUS SUIVRE

 Twitter Patrimoine Normand  

PRATIQUE

  • Le magazine PATRIMOINE NORMAND
  • est édité par les éditions Spart
  • Site-web © PATRIMOINE NORMAND - 2011-2022

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER :

NOUS SUIVRE

 Twitter Patrimoine Normand  

PRATIQUE

  • Le magazine PATRIMOINE NORMAND
  • est édité par les éditions Spart
  • Site-web © PATRIMOINE NORMAND - 2011-2022
Patrimoine normand