Patrimoine normand

Les Gaulois et la mort en Normandie

Dimanche 2 Aout 2009
Les Gaulois et la mort en Normandie

À gauche : Nécropole d’Éterville, « Le Clos des Lilas » (Calvados).Vase polychrome à piédestal de la première période (seconde moitié du VIesiècle avant notre ère) ayant fait office d’urne cinéraire.La frise de chevrons ornant le haut de la pièce est réalisée à l’aide d’une enduction beige et d’une autre à base d’hématite. (© Musée de Normandie, Ville de Caen/J.-M.Yvon) ; À droite : la nécropole d'Eterville (Calvados) illustre la continuité des pratiques funéraires et cultuelles d'un site de la plaine de Caen pendant près de 300 ans (VIe - IIIe siècle avant J.-C.). (© Hervé Paitier, Inrap)


Extrait Patrimoine Normand n°71
Par la rédaction.
 
Orval, «?Les Pleines » (Manche). Bague en or. (© Musée de Normandie, Ville de Caen/J.-M. Yvon)
Orval, « Les Pleines » (Manche). Bague en or. (© Musée de Normandie, Ville de Caen/J.-M. Yvon)

Une exposition se tenant au Musée de Normandie jusqu’au 20 septembre évoque les pratiques funéraires à l’âge de fer (VIIe-Ier siècle avant J.-C.).  Le passé ressurgit plus que jamais…

Dans un numéro récent (n° 70), nous avions évo­­qué les premiers agri­­culteurs de la future Normandie, avec la période Néolithi­que. Nous franchissons que­l­­­ques siè­cles et une nouvelle exposition nous permet de retrouver les populations gauloises de Normandie, période capitale où les tribus celtiques sont à l’origine des pays normands, avec leurs cités qui deviendront ultérieurement évêchés…

L’avènement de l’archéologie préventive a permis, depuis maintenant une quinzaine d’an­nées, un renouvellement complet des connaissances concernant l’Âge du Fer en Nor­mandie. Il est maintenant possible de saisir la complexité des sociétés gauloises dont la vie quotidienne nous paraissait jusqu’alors difficile à cerner. La connaissance des pratiques funéraires de ces populations était principalement liée à la découverte, parfois ancienne, d’objets de prestige liés à des sépultures privilégiées.

Ces données récentes, fournies par l’archéologie préventive, ont permis de documenter de manière plus large cette part prépondérante dans l’évolution de la société gauloise entre les VIIe et Ier siècles avant notre ère. La complexité des rites et la variabilité des pratiques funéraires ont évolué considérablement pendant cette période au cours de laquelle l’actuelle Normandie se trouvait à la charnière de deux entités aux pratiques funéraires et aux croyances dissemblables : les gaules Celtique (au sud de la Seine) et Belgique (au nord du fleuve). Déjà, « l’eau » séparait la future Nor....

 

Il vous reste 92 % de cet article à lire.




Abonnement Patrimoine Normand

Partagez sur les réseaux sociaux

Catégories

Autres publications pouvant vous intéresser :

Commentaires :

Laisser un commentaire
Aucun commentaire n'a été laissé pour le moment... Soyez le premier !
Paiements sécurisés
Abonnement Patrimoine Normand

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER :

  •  

     
  • PARTENAIRE(S) 

    Abbayes de Normandie  France Bleu

NOUS SUIVRE

 Twitter Patrimoine Normand  

PRATIQUE

  • Le magazine PATRIMOINE NORMAND
  • est édité par les éditions Spart
  • © PATRIMOINE NORMAND - 1995-2023

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER :

  •  

     
  • PARTENAIRE(S) 

    Abbayes Normandes  France Bleu

NOUS SUIVRE

 Twitter Patrimoine Normand  

PRATIQUE

  • Le magazine PATRIMOINE NORMAND
  • est édité par les éditions Spart
  • © PATRIMOINE NORMAND - 1995-2023
Patrimoine normand