Patrimoine normand

Albert de Monaco revient sur la terre de ses ancêtres

Dimanche 10 Juillet 2011
Albert de Monaco revient sur la terre de ses ancêtres

SAS le Prince Albert II de Monaco, François Diegard, maire de Saint-Lô et Hugo Paris, premier adjoint à la Culture devant le buste de son aieule, la maréchale de Matignon. (© Lionel Lemarchant)


Jeannine Bavay

Extrait Patrimoine Normand n°78
Par Jeannine Bavay.
 
Exposition « La Normandie des Princes de Monaco » au Musée des Beaux-Arts de Saint-Lô. (© Jeannine Bavay)
Exposition « La Normandie des Princes de Monaco » au Musée des Beaux-Arts de Saint-Lô. (© Jeannine Bavay)

Mercredi 27 avril 2011, le prince Albert était à Saint-Lô et Torigni-sur-Vire pour inaugurer une exposition consacrée à l'histoire de sa famille.

Trentième descendant du Gênois François Grimaldi fondateur de la dynastie, Albert II règne sur la petite principauté monégasque de deux km2 où résident 32 000 personnes. Si les Grimaldi sont originaires de Gênes, la famille est aussi très liée à la Normandie et plus particulièrement à la Manche, au point que jusqu'en 1841, Honoré V y faisait de fréquents séjours, bien que le château de Torigni ait été vendu à la Révolution.

Les liens avec la Manche remontent à la fin du XVe siècle avec Bertrand IV, d'une famille d'origine bretonne les Goyon-Matignon - célèbre pour avoir fait construire le fort la Latte au cap Fréhel -, qui associe la seigneurie de Matignon à la baronnie de Thorigny. Ces liens sont très forts à la fin du XVIe siècle : en 1576, Jacques II de Matignon est devenu baron de Saint-Lô à la suite d'une transaction avec l'évêque de Coutances, seigneur de cette ville. En 1578 le roi Henri III le fait gouverneur de Cherbourg ; l'année suivante Maréchal de France, lieutenant général du roi en Normandie, chevalier du Saint-Esprit. Il reçoit ces récompenses pour le rôle important et pondérateur qu'il a joué dans le Cotentin, près de Caen et près d'Alençon pendant les guerres de religion.

Quatre générations plus tard, Jacques IV de Matignon épouse la fille aînée du prince Antoine de Grimaldi, à la condition que lui et ses successeurs prennent les noms et armes de Monaco. Le mariage a lieu en 1715 et Jacques de Matignon devient Jacques Ier, prince de Monaco en 1731. C'est l'aïeul direct du prince Albert.

Des Normands avaient déjà été reçus sur le Rocher en 1997, car le prince Rainier avait invité des délégations venant des anciens fiefs français et italiens, dont les représentants de Torigni-sur-Vire, Saint-Lô et Hambye, pour commémorer le sept-centième anniversaire de l'expédition de François Grimaldi, le 12 janvier 1297, qui lui permit de s'emparer du château Vieux de Monaco. En effet, le souverain monégasque est toujours comte de Thorigny et baron de Saint-Lô. Il a commencé sa visite par Saint-Lô où il est arrivé en voiture sur la place de l'Hôtel de Ville à 10 h 05 en compagnie du préfet de la Manche Jean Pierre Laflaquière. Très élégant, vêtu d'un costume sombre, d'une chemise blanche et d'une cravate rouge, il est accueilli par François Digard maire de Saint-Lô, Jean-François Legrand, président du Conseil Général, et Philippe Gosselin député, pendant que la foule agite des petits drapeaux blanc et rouge, les cou...

 

Il vous reste 92 % de cet article à lire.




Abonnement Patrimoine Normand

Partagez sur les réseaux sociaux

Catégories

Autres publications pouvant vous intéresser :

Commentaires :

Laisser un commentaire
Aucun commentaire n'a été laissé pour le moment... Soyez le premier !
Paiements sécurisés
Abonnement Patrimoine Normand

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER :

  •  

     
  • PARTENAIRE(S) 

    Abbayes de Normandie  France Bleu

NOUS SUIVRE

 Twitter Patrimoine Normand  

PRATIQUE

  • Le magazine PATRIMOINE NORMAND
  • est édité par les éditions Spart
  • © PATRIMOINE NORMAND - 1995-2023

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER :

  •  

     
  • PARTENAIRE(S) 

    Abbayes Normandes  France Bleu

NOUS SUIVRE

 Twitter Patrimoine Normand  

PRATIQUE

  • Le magazine PATRIMOINE NORMAND
  • est édité par les éditions Spart
  • © PATRIMOINE NORMAND - 1995-2023
Patrimoine normand