Patrimoine normand

Les palais des ducs de Normandie

Lundi 10 Octobre 2011
Les palais des ducs de Normandie

Sur cet extrait de la Broderie de Bayeux, nous voyons Harold venant rendre compte de sa mission en Normandie au roi Edouard le Confesseur. La scène se passe au palais royal à Londres. Nous remarquons la tour de l’entrée, à gauche, en pierre bicolore, un type d’architecture connu dès l’époque carolingienne et hérité du Bas Empire. Le roi est sous un dais de tissu, porté par des colonnes, ce qui donne une idée de la richesse du décor intérieur à cette époque. Remarquons aussi les lanternons au-dessus de la toiture. (© Bayeux Museum)


Georges Bernage

Extrait Patrimoine Normand n°77
Par Georges Bernage.
 
La porte monumentale de l’abbaye carolingienne de Lorsch (Hesse) ; fondée en 764 et terminée en 774. Le décor mural polychrome est composé de pierres taillées en carré, en losage et en polygone, décor se trouvant assez souvent sur des édifices de l’époque carolingienne. (© Georges Bernage)
La porte monumentale de l’abbaye carolingienne de Lorsch (Hesse) ; fondée en 764 et terminée en 774. Le décor mural polychrome est composé de pierres taillées en carré, en losage et en polygone, décor se trouvant assez souvent sur des édifices de l’époque carolingienne. (© Georges Bernage)

Quel était l’architecture des palais des ducs de Normandie, de 911 à 1204 ? Cette étude va nous permettre d’entrevoir des décors étonnants bien plus que ce l’imagerie nous proposait jusqu’à maintenant. Plongeons dans un univers coloré et surprenant.

Il reste peu de choses de l’architecture civile de Guillaume le Conquérant et de ses prédécesseurs. Les vestiges sont plus importants à partir du début du XIIe siècle, du règne de Henri Ier Beauclerc. Mais, même pour cette époque, nous n’avons devant les yeux que des pans de murs, squelettes décharnés. Imaginez le château de Versailles réduit à l’état de ruines, comment imaginer la galerie des glaces et la somptuosité du décor ? On imagine généralement Guillaume le Conquérant dans des palais de bois brut et pataugeant dans des flaques. Mais c’est là le décor d’une porcherie et non d’un palais ducal puis royal. Reportons-nous en arrière, sous le règne de Charlemagne, vers l’an 800. Il nous reste, en architecture civile, quelques rares mais beaux exemples. Tout d’abord la porterie de l’abbaye de Lorsch. Sa façade présente un appareillage polychrome que nous retrouverons plus tard sous nos ducs, comme nous le verrons plus loin. Quant au décor intérieur, il est peint et soigné. Nous savons qu’au XIIe siècle, à Cluny, de tels décors existaient dans de simples maisons urbaines, pourquoi pas, dans la période intermédiaire, en Norman­die ?

Ainsi, de l’an 800 aux années 1150, il existe une continuité, de décor peint, à l’intérieur des édifices d’une certaine qualité, donc en Normandie, duché réputé alors pour sa richesse. Nos aïeux appréciaient peu la pierre apparente, sauf pour les étables à cochons, les burets. Les murs étaient généralement enduits et décorés à base de pigments. Le décor peint utilisait souvent toutes les surfaces disponibles, les plafonds et les pavages, comme nous le verrons, par des témoignages archéo...

 

Il vous reste 92 % de cet article à lire.




Abonnement Patrimoine Normand

Partagez sur les réseaux sociaux

Catégories

Autres publications pouvant vous intéresser :

Commentaires :

Laisser un commentaire
Aucun commentaire n'a été laissé pour le moment... Soyez le premier !
Paiements sécurisés
Abonnement Patrimoine Normand

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER :

  •  

     
  • PARTENAIRE(S) 

    Abbayes de Normandie  France Bleu

NOUS SUIVRE

 Twitter Patrimoine Normand  

PRATIQUE

  • Le magazine PATRIMOINE NORMAND
  • est édité par les éditions Spart
  • © PATRIMOINE NORMAND - 1995-2022

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER :

  •  

     
  • PARTENAIRE(S) 

    Abbayes Normandes  France Bleu

NOUS SUIVRE

 Twitter Patrimoine Normand  

PRATIQUE

  • Le magazine PATRIMOINE NORMAND
  • est édité par les éditions Spart
  • © PATRIMOINE NORMAND - 1995-2022
Patrimoine normand