Patrimoine normand
Catégories liées / 2010 / tous les exemplaires

 

Patrimoine Normand n°74 (juillet-août-septembre 2010). En kiosque à partir du 3 juillet  2010 - 84 pages. Magazine trimestriel.
Patrimoine Normand n°74 (juillet-août-septembre 2010). En kiosque à partir du 3 juillet  2010 - 84 pages. Magazine trimestriel.
PATRIMOINE NORMAND N°74

PRIX : 5,95
QUANTITÉ :


Paiement sécurisé

 

ÉDITORIAL

Nous commémorons le 66e anniversaire du débarquement et de la bataille de Normandie. À cette occasion, rappelons-nous le tribut payé par les Normands pour la libération de la France et de l’Europe. 20 000 civils périrent durant les combats, majoritairement victimes des bombardements massifs de nos villes, Le Havre, Cherbourg, Saint-Lô, Lisieux, Valognes et tant d’autres détruites.

Pouvons-nous mesurer la perte patrimoniale de nos édifices, de notre histoire, les blessures morales et physiques endurées par la population prise dans une bataille apocalyptique comparable à celle du front de l’Est, l’évacuation et la souffrance de ces civils sur les routes mitraillées ? Il est impossible d’évaluer un bilan objectif.

Nous souhaitons contribuer modestement à ce devoir de mémoire et nous vous proposons une nouvelle rubrique consacrée aux Normands dans la bataille.

Nous l’ouvrons aujourd’hui avec le témoignage de Madame CORBLET de FALLERANS, témoin d’un crime de guerre perpétré par les forces nazies sur notre sol, femme au parcours et au courage incroyable, histoire d’une jeune Normande tout d’abord libérée qui, pour une certaine idée de l’honneur de la France, se lance dans une aventure qui finira dans le camp de concentration de Ravensbrück.

Le 7 mai le Ministre de la défense, Monsieur Hérvé Morin, à remis la cravate de la Légion d’honneur à la résistante Madame Corblet de Fallerans.

Hervé Morin, Normand, profondément attaché à notre histoire nous fait l’honneur de se joindre à cet éditorial pour souligner cet hommage.

Laurent Corbin, rédacteur en chef de Patrimoine Normand.

Laurent Corbin et le Ministre Hervé Morin. (Photo Érik Groult © Patrimoine Normand)

Laurent Corbin et le Ministre Hervé Morin. (Photo Érik Groult © Patrimoine Normand)

Le choix de Patrimoine Normand de rendre hommage à Madame Monique Corblet de Fallerans contribue pleinement au devoir de mémoire qui est notre devoir à tous.

Monique Corblet de Fallerans est, en effet, une figure de la Résistance, témoin engagé des pages les plus sombres et les plus glorieuses de l’histoire de notre pays. C’est l’une de ces silhouettes de l’Armée des Ombres, qui, au plus profond de leur cœur, dans chacun de leurs choix, ont fait leurs ces paroles du général de Gaulle : « Les plus nobles principes ne valent que par l’action ». C’est une femme entière, courageuse et déterminée, qui a su sortir de l’ornière du silence et quitter les sentiers battus de la sécurité, du confort et de l’attente, pour ceux de l’action, du risque et de l’espoir.

A travers son parcours, à travers son engagement, elle incarne pour nous tous l’esprit de la Résistance, ce refus du déshonneur, cette dignité qui ont permis à notre pays de recouvrer très rapidement son indépendance et sa souveraineté, mais aussi de porter son message et ses valeurs sur la scène internationale.

Elle incarne également l’héritage moral de la Résistance, ses trois enseignements majeurs que nous devons en permanence garder à l’esprit. Le premier, c’est que la sécurité et la paix ne sont jamais acquises. C’est que les jeux de puissance et la folie meurtrière de la guerre peuvent faire des nations des plus grands philosophes le théâtre de l’inhumanité la plus absolue. Le deuxième enseignement, c’est qu’il y a 70 ans, les démocraties ont payé au prix fort d’avoir trop baissé leur garde, d’avoir trop tardé à réagir face à la barbarie nazie. Le troisième enseignement de la Résistance, enfin, c’est qu’il ne faut jamais désespérer de l’homme. C’est qu’il ne faut jamais désespérer de l’avenir et que les ennemis d’avant-hier peuvent devenir les alliés d’hier et les amis d’aujourd’hui. C’est le message de l’Europe, un message qu’elle porte au monde entier.

Comme Jacques Vico, Paul Legoupil, Bernard Duval et tous les résistants normands dont beaucoup furent déportés, comme les combattants de la France Libre, comme les maquisards des Glières, du Limousin ou des Cévennes, comme les milliers de Justes qui ont sauvé des juifs au risque de leur vie, Madame Corblet de Fallerans est de ceux qui ont dit non quand tant d’autres restaient silencieux. Elle est de ceux qui sont restés debout quand tant d’autres courbaient l’échine. Elle est l’honneur de la France.

Éditorial de Monsieur Hervé MORIN, Ministre de la Défense

 

Ont collaboré à ce numéroJeannine BavayGeorges Bernage, Laurent Corbin, Aude Corbin, Ange Leclerc-KeroulléThierry Georges Leprévost, Vincent Varron, Alexandre Vernon, Érik Groult, Annick Le Coquet, Agence Maine Coon
 
Voir les autres numéros
Voir les formules d'abonnement


Abonnement Patrimoine Normand

Avis et notes sur cet article :
 
Autres articles pouvant vous intéresser :

 

En kiosque à partir du 19 mars 2010 (mars-avril-mai 2009)
PRIX5,60 €
 

 

Version numérique - En kiosque à partir 2 septembre 2010 (septembre-octobre-novembre 2010)
PRIX5,95 €
 

 
Voir les autres catégories de la boutique  
 
Paiements sécurisés
Abonnement Patrimoine Normand

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER :

  •  

     
  • PARTENAIRE(S) 

    Abbayes de Normandie  France Bleu

NOUS SUIVRE

 Twitter Patrimoine Normand  

PRATIQUE

  • Le magazine PATRIMOINE NORMAND
  • est édité par les éditions Spart
  • © PATRIMOINE NORMAND - 1995-2022

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER :

  •  

     
  • PARTENAIRE(S) 

    Abbayes Normandes  France Bleu

NOUS SUIVRE

 Twitter Patrimoine Normand  

PRATIQUE

  • Le magazine PATRIMOINE NORMAND
  • est édité par les éditions Spart
  • © PATRIMOINE NORMAND - 1995-2022
Patrimoine normand