Patrimoine normand

Les guerres entre Bretons et Normands au Moyen Âge

Mercredi 11 Octobre 2017
1 commentaire
Les guerres entre Bretons et Normands au Moyen Âge

Hermine contre léopard (© Guillaume Néel).


Extrait Patrimoine Normand n°103.
Par Laurent Ridel.

 

Dès le Xe siècle, les duchés de Bretagne et de Normandie s’affrontent de part et d’autre d’une frontière progressivement matérialisée par le fleuve Couesnon. Même après la conquête de la Normandie par le roi de France en 1204, les tensions restent vives. Pourquoi ces rapports si difficiles ?

An 1470, à Pontorson, ville située à l’extrémité occidentale de la Normandie. Pierre Roxard, octogénaire, est interrogé par un officier du roi de France, à propos d’une borne qui marquait la frontière entre le royaume de France et le duché de Bretagne. Le vieil homme s’en souvient très bien. Elle était plantée au milieu du fleuve Couesnon ; un habitant appelé Roger s’amusait à monter dessus à califourchon et à déclarer qu’il était ainsi normand d’un côté et breton de l’autre ! Les pitreries de Roger sont une timide éclaircie dans le ciel orageux des relations multiséculaires entre Normandie et Bretagne.
 

LA POMME DE LA DISCORDE

S’il fallait chercher l’origine des tensions, l’an 911 focalise les regards. C’est l’année du fameux traité de Saint-Clair-sur-Epte. On connaît les termes de cet accord décisif pour la naissance de la Normandie. Le roi des Francs, Charles le Simple, remet à Rollon, le chef des Vikings de la Basse-Seine, une portion de son royaume. En contrepartie de ce territoire - la future Normandie -, Rollon s’engage à protéger le royaume franc d’une attaque viking et promet de se faire baptiser.

Moins connue est une clause qui intéresse notre sujet au premier chef. Durant les négociations, Rollon avait réclamé une terre à piller le temps que la Normandie, dévastée par les raids, panse ses plaies. Charles le Simple lui propose la Flandre. Le chef viking refuse : trop marécageuse ! On lui offre alors la Bretagne. Rollon acquiesce. Voici certainement l’origine des prétentions normandes sur la contrée voisine, et la cause de multi...

 

Il vous reste 91 % de cet article à lire.


 




Abonnement Patrimoine Normand

Partagez sur les réseaux sociaux

Catégories

Autres publications pouvant vous intéresser :

Commentaires :

Laisser un commentaire
  • juhel Richard FB dit :
    17/10/2022 à 9h 29min

    A noter, que à propos de Rollon : les territoires donnés aux Normands, future Normandie, sont donnés en pleine et totale propriété, car cédées " en alleu" disent les textes, c'est à dire en toute propriété. DONC, le roi de France n'avait aucune légitimité à les confisqué, lors du litige entre Athur de Bretagne et son oncle Jean Sans Terre, le roi de France agissait comme un brigand, aussi le Pape à dénoncé cette expropriation par le roi de France.....la France n'a donc aucune légitimité en Normandie et les Normands peuvent aller devant un tribunal international pour dénoncer ce fait et récupérer leur territoire...la France, de plus, n'ayant pas respecté lEchiquier de Normandie... 2/ pour ce qui concerne les terres de Bretagne supposées être données aux vikings Normands, il ne s'agit que des terres du Cotentin qui avaient été donnés en bénéfice aux Rois de Bretagne Erispoe et Salomon, suite à leurs conquêtes en Cotentin, Maine et Anjou contre le roi de France Karl (le chauve).

  • Paiements sécurisés
    Abonnement Patrimoine Normand

    ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER :

    •  

       
    • PARTENAIRE(S) 

      Abbayes de Normandie  France Bleu

    NOUS SUIVRE

     Twitter Patrimoine Normand  

    PRATIQUE

    • Le magazine PATRIMOINE NORMAND
    • est édité par les éditions Spart
    • © PATRIMOINE NORMAND - 1995-2023

    ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER :

    •  

       
    • PARTENAIRE(S) 

      Abbayes Normandes  France Bleu

    NOUS SUIVRE

     Twitter Patrimoine Normand  

    PRATIQUE

    • Le magazine PATRIMOINE NORMAND
    • est édité par les éditions Spart
    • © PATRIMOINE NORMAND - 1995-2023
    Patrimoine normand