Patrimoine Normand magazine

 

Briques et silex : une association bien cauchoise

Jeudi 31 Janvier 2008

Extrait Patrimoine Normand N°06
Par Eric Bruneval

Extrait des falaises du pays de Caux ou ramassé à l'état de galet sur la plage, le silex a été largement utilisé dans l'architecture de cette région
 

Fenêtre du Palais Bénédictine, à Fécamp. Exemple de la polychromie jouant sur les métériaux : briques de couleur, silex noir, pierre, caractéristique du pays de Caux (photo E.Bruneval).

Fenêtre du Palais Bénédictine, à Fécamp. Exemple de la polychromie jouant sur les matériaux : briques de couleur, silex noir, pierre, caractéristique du pays de Caux (photo E.Bruneval).

Le pan de bois qui symbolise l'habitat normand n'est pas le mode de construction le plus répandu ; bien au contraire, les murs en maçonnerie composite prédominent dans le pays de Caux et notamment sur le littoral. Il peut arriver également que pans de bois et briques/silex cohabitent dans les mêmes rues. L'architecture normande a utilisé, au cours des siècles, les nombreux matériaux disponibles dans le sous-sol : outre le calcaire et le grès, taillé en mœllon, on trouve le silex et l'argile du plateau, transformée en brique brute ou vernissée, dans les nombreuses briqueteries.
 

"Galet" : le plus vieux mot du monde

Le galet, silex de notre littoral, peut se prévaloir de lettres de noblesse : n'est-il pas le plus ancien mot connu ?
Il provient de la fameuse racine pré-indo-européenne gal, ou encore gar, kar, kal, qui désignaient, pour nos ancêtres néolithiques, la pierre sous toutes ses formes : plus tard, le mot s'articule, devient caillou pour les Gau...

Il vous reste 79 % de cet article à lire
commander ce magazine.

 




Abonnement Patrimoine Normand

Partagez sur les réseaux sociaux

Catégories

Autres publications pouvant vous intéresser :

Commentaires :

Laisser un commentaire
Aucun commentaire n'a été laissé pour le moment... Soyez le premier !
Paiements sécurisés
Abonnement Patrimoine Normand

 

Pratique

 bas