Patrimoine Normand magazine

 

La foire au boudin : une tradition locale

Mardi 5 Février 2008

Extrait Patrimoine Normand N°06
Par Roxane Legay de Leyde

Chaque année à Mortagne, dans le Perche est organisée la foire au boudin. Manifestation, qui reçoit plus de vingt mille visiteurs et qui, entre autre, consacre le plus grand mangeur de boudin de l'année.
 

la foire au boudin Mortagne-au-Perche

Le concours du plus grand mangeur de boudin. La foire au boudin de Mortagne-au-Peche (photo R. Legay de Leyde).

C'est dans tous les domaines et dans toutes les régions que l'homme, à chercher à vaincre son propre record.
Le sport, la recherche, la science et même la nourriture n'y est pas exempt. Que n'avons-nous connus gros buveurs de bière, avaleurs de choucroute ou bien mangeurs d'oeufs durs, jusqu'au risque de ne pas s'en remettre !
Eh bien, dans notre région du Perche, c'est du boudin dont il s'agit.
Mortagne-au-Perche ou la ville sacrée du boudin. Boudin noir, boudin aux pommes, aux oignons, etc. tous les boudins du monde s'y retrouvent chaque année. La célèbre Confrérie des Chevaliers du Goûte-Boudin intronise de plus en plus de fervents adeptes. Du simple au citoyen aux plus hautes personnalités de la politique, de la culture ou des arts, tout le monde se bat pour manger... du boudin. Et, manger du boudin, certains Mortagnais ou Percherons des environs, savent de quoi il retourne, car du boudin, ils en mangent chaque année. Enfin manger est un verbe un peu faible pour la circonstance, car en fait ils avalent plusieurs mètres en un temps record.
En effet, cette foire comporte l'étonnante épreuve d'établir le plus gros mangeur de boudin de l'année.

 

Les participants de la foire au boudin de Montargne

Participants du fameux concours (photo R. Legay de Leyde).

 

Le boudin : tout l'esprit de la foire

Une estrade est dressée au milieu de la foire face au public est un charcutier apporte des sceaux débordant de boudins. Les participants sont une vingtaine et portent la traditionnelle blouse noire normande et le foulard rouge par dessus. Tous attendent l'animateur pour se présenter au public et décliner leur identité. Pendant ce temps, une très grande planche est installée à hauteur d'homme, car les vingt concurrents mangent debout et les assiettes sont disposées côte à côte. Chacune d'entre elle comporte au départ 500 g de boudin. Bien entendu, l'aide cuisinier et charger de les ravitailler à la demande. Demande effectuée à main levée. Un seul verre d'eau, de taille moyenne, leur est octroyé. Puis les participants et parmi eux les quelques femmes à avoir relevé le défi, s'alignent sur la tribune devant leur assiette, face à la foule.
Personne dans le public ne rentrerait chez lui sans avoir assisté à cette mémorable épreuve perpétrée dans la pure tradition.
Top ! ... le chrono est lancé et ils n'ont, nos amateurs de "grande bouffe" que quinze petite minutes, pour nous démontrer qu'il est possible à un homme ou une femme d'ingurgiter au alentours de 2 kg de boudin noir. Les visages sont tendus, les yeux rivés sur le boudin, les mandibules s'entrechoquent, les bouches gourmandes engloutissent le boudin à une allure effrayante. La foule encourage. Les mangeurs inclinés sur leur assiette ne prennent même pas le temps de lever la tête. Le boudin dans la main, les mâchoires croquent, mastiquent, avalent. Pendant quinze minutes, la vie locale de ce petit coin du perche normand résonne du cliquetis dentaire d'une vingtaine d'hommes et de femmes qui, parmi eux plusieurs récidivistes, relèvent le défi dans la joie et la bonne humeur de pouvoir faire honneur à l'un des plus grands symbole de la gastronomie française, le boudin.
Le gagnant est, eh oui, Mesdames, encore et toujours un homme, qui avec ses 2,190 kg distance ses homologues féminines de près de 700 g d'écart. Encore un petit effort à fournir, mais un jour qui sait ?
Une coupe pour le vainqueur, des congratulations pour les autres, les honneurs de la presse locale et du boudin pour tout le monde.
Fin de la foire avec sa pluie, partiellement fidèle au rendez-vous, et à la prochaine année.
Ces manifestations sont très importantes pour la vie rurale et contribuent à mettre en valeur les produits du terroir.
C'est une excellente occasion pour connaître la grande variété des boudins de France et de conserver les traditions dans les procédés de fabrication artisanales régionales. Tous les mois de mars les charcutiers du Perche et d'ailleurs sont à l'honneur.
A la Foire au Boudin, il n'y a pas que du boudin, mais bien d'autres choses à découvrir, et la fête de Montagne invite chaque année des amis venus du monde entier afin de promouvoir non seulement la qualité culinaire mais aussi notre patrimoine culturel, architectural et touristique de cette belle terre percheronne.

 




Abonnement Patrimoine Normand

Partagez sur les réseaux sociaux

Catégories

Autres publications pouvant vous intéresser :

Commentaires :

Laisser un commentaire
Aucun commentaire n'a été laissé pour le moment... Soyez le premier !
Paiements sécurisés
Abonnement Patrimoine Normand

 

Pratique

 bas