Patrimoine Normand magazine

 

Villedieu-les-Poëles : le Grand Sacre

Mercredi 16 Avril 2008
Villedieu-les-Poëles : le Grand Sacre

Devant l'Hôtel de Ville de Villedieu-les-Poêles : le maire et son conseil, les autorités ecclésiastiques, délégués de l'Ordre de Malte (© Père Hervé Destrés).


Extrait Patrimoine Normand N°09.
Par Georges Bernage.

Tous les quatre ans, Villedieu-les-Poëles est animée par la ferveur d'une Fête Dieu exceptionnelle : le « Grand Sacre ». Les chevaliers de Malte viennent s'associer à cette solennité, rappelant qu'ils ont fondé cette cité normande huit siècles plus tôt. Cette année, encore, le 16 juin, leur présence sera remarquée au milieu d'une foule fervente.

L'ordre de Malte

Avec la Première Croisade et la prise de Jérusalem en 1099, une petite communauté monastique dédiée à saint Jean-Baptiste, administre une infirmerie pour les pèlerins en Terre Sainte. Le 15 février 1113, le Pape Pascal II approuve l'existence indépendante de cette communauté d'abord rattachée aux Bénédictins, ce sera l'institution de l'Hôpital de saint Jean. L'Hôpital devient un Ordre de l'Eglise jouissant d'exemptions. Mais, dès le deuxième chef de l'Ordre, fra' Raymond du Puy, l'Hôpital doit assurer la défense militaire des pèlerins et des malades : l'Hôpital de saint Jean un Ordre Chevaleresque, la croix blanche octogonale est alors introduite et sera maintenue jusqu'à nos jours. L'Ordre se consacrera alors au service des pauvres et à la protection de la Foi.
En 1291, la dernière base de Chrétienté en Terre Sainte est perdue ; l'Ordre se replie sur Chypre. Puis, avec l'occupation de l'Ile de Rhodes en 1310, il acquiert une souveraineté territoriale. Mais, dès cette époque , l'Ordre se sub... 

Il vous reste 84 % de cet article à lire
commander ce magazine.

 


Abonnement Patrimoine Normand

Partagez sur les réseaux sociaux

Catégories

Autres publications pouvant vous intéresser :

Commentaires :

Laisser un commentaire
Aucun commentaire n'a été laissé pour le moment... Soyez le premier !
Paiements sécurisés
Abonnement Patrimoine Normand

 

Pratique

 bas