Patrimoine Normand magazine

 

Paul Le Caër à l'honneur

Samedi 12 Janvier 2008
Paul Le Caër à l'honneur
Eté 1994 : Madame Anne d'Ornano remet la Médaille du 50e Anniversaire de la Libération à Paul Le Caër (© Patrimoine Normand)

Extrait Patrimoine Normand n°12.
Par Georges Bernage.

 

Paul Le Caër a écrit un témoignage d'exception sur l'expérience qu'il a vécue dans l'univers concentrationnaire.

Paul Le Caër est né en 1923, à Bayeux dont il fréquente le collège. Passionné de photographie, il fait quelques clichés clandestins des troupes allemandes défilant dans la capitale du Bessin. Mais, entré en résistance alors qu'il n'a que 18 ans, il est arrêté par la Gestapo. Incarcéré, il est ensuite déporté au camp de concentration de Mauthausen et finalement au camp annexe de Schlier (Zipf). Les conditions de travail sont épouvantables dans cette usine souterraine où ont lieu des essais sur les prototypes des futures V2. La mortalité est très élevée et il échappe à la mort en devenant « médecins auxiliaire » à l'infirmerie du camp, il n'a pas 20 ans. Il devient un témoin privilégié des pratiques criminelles « d'infirmiers » SS. Il s'évadera du convoi des déportés lors de l'évacuation du camp Schlier en 1945. Libéré, il rentre à Bayeux et reprend ses études ; il fera une carrière de chirurgien-dentiste à Deauville.

Bien connu des Deauvillais, Paul Le Caër, a vécu intensément pour rattraper sa jeunesse perdue. Il s'intéresse aux sports mécaniques et a piloté en rallye pendant quinze ans, il est devenu directeur de course, entre autres des « 24 heures du Mans » pendant dix ans. Son dynamisme et son dévouement l'ont conduit à accepter des responsabilités au sein de nombreux organismes : président du comité de Deauville de la Société d'Entraide des membres de la Légion d'Honneur, président des Anciens Combattants des communes de Tourgéville, Vauville et Saint-Arnoult, délégué des médaillés de la résistance pour le Calvados, membre du conseil des sages de la ville de Deauville, entre autres. Mais Paul Le Caër est aussi souvent au large de la côte normande sur « Ker Helios » avec lequel il participe à de nombreuses régates, entre l'infini de la mer et du ciel.

Paul Le Caër a aussi écrit un témoignage d'exception sur l'expérience qu'il a vécue dans l'univers concentrationnaire, il s'agit de la seule biographie documentée sur ce sujet. Il a été un observateur privilégié. Il dédicacera cet ouvrage K.L. Mauthausen - Les cicatrices de la mémoire publié aux Éditions Heimdal, le samedi 14 décembre 1996, de 15h à 18h, à l'office du Tourisme de Deauville.
 

Bibliographie :
 
K.L. Mauthausen - Les cicatrices de la mémoire Par Étienne et Paul Le Caër - 239 pages (Editions Heimdal) - parution octobre 1996.

K.L. Mauthausen - Les cicatrices de la mémoire

Par Étienne et Paul Le Caër - 239 pages (Éditions Heimdal) - parution octobre 1996.
 
 

Retrouvez l'article intégral dans la version papier de PATRIMOINE NORMAND (n°12, décembre 1996).
Toute reproduction interdite sans l'autorisation de l'auteur et de la rédaction.
Tous droits réservés magazine Patrimoine Normand.



Seconde Guerre mondiale Normandie
 

Partagez sur les réseaux sociaux

Catégories

Autres publications pouvant vous intéresser :

Commentaires :

Laisser un commentaire
Aucun commentaire n'a été laissé pour le moment... Soyez le premier !
 
 
  
 

 

Dernière Vidéo

Paiements sécurisés
Abonnement Patrimoine Normand

 

Pratique

  • Plan du site - Mentions légales - Publicité
  •  
  • Le magazine Patrimoine Normand
  • est édité par les éditions Spart
  • Site-web © Patrimone Normand 2010 - 2020
  •  
  • CONTACT
  • PAR COURRIEL
  • STANDARD : 02 31 79 11 77
  • PATRIMOINE NORMAND
  • LES 3 COURS
  • 14220, LES MOUTIERS-EN-CINGLAIS 
 bas