Patrimoine normand

L’atelier de restauration des bois dorés d'A. de la Bonnellière à Audrieu

Jeudi 31 Janvier 2008
L’atelier de restauration des bois dorés d'A. de la Bonnellière à Audrieu

Décapage et reconstruction du fronton d’un baromètre. Après remontage et patine. (Photo Jean-Xavier de Saint-Jores © Patrimoine Normand).


Extrait Patrimoine Normand n°37.
Par Jean-Xavier de Saint-Jores.

 
Le restaurateur Armel de la Bonnellière dans son atelier d'Audrieu. Humidification de la surface à dorer. (Photo Jean-Xavier de Saint-Jores © Patrimoine Normand).
Le restaurateur Armel de la Bonnellière dans son atelier d'Audrieu. Humidification de la surface à dorer. (Photo Jean-Xavier de Saint-Jores © Patrimoine Normand).

« De tous les êtres que la Nature a soumis au pouvoir de l’homme, il n’en est peut-être pas de plus tourmenté et sûrement aucun de plus tourmentant que l’or ; la cupidité déchire les entrailles de la terre pour l’en tirer ; à peine l’obtient-elle, qu’il devient en ses mains un Protée qu’elle varie au gré de son caprice. » Wattin, 1778.

La dorure : genèse et développement

Si l’on en croit Wattin, auteur en 1778 du premier ouvrage technique de référence en la matière, L’art du peintre, doreur et vernisseur, publié à Liège, il semble que les premières mentions d’application de feuilles d’or pour produire un effet décoratif remontent à la haute Antiquité. L’auteur fait référence à la mythologie grecque en prenant l’exemple de Nestor offrant à Minerve un sacrifice de bovin, dont les cornes ont été préalablement recouvertes de feuilles d’or par un ouvrier. D’une façon générale, les différentes expéditions archéologiques menées sur les sites de cultures anciennes ont apporté la preuve de l’utilisation à des fins décoratives de la dorure dans les monuments qui nous sont parvenus (temples, mausolées, chambres funéraires...). Plus récemment, dans les textes anciens, Pline rapporte que la Rome antique connut aussi une certaine généralisation de la dorure dans les édifices publics et privés. Cette pratique tend à disparaître avec la chute de l’Em...

 

Il vous reste 91 % de cet article à lire.


 




Abonnement Patrimoine Normand
 
 

Partagez sur les réseaux sociaux

Catégories

Autres publications pouvant vous intéresser :

Commentaires :

Laisser un commentaire
Aucun commentaire n'a été laissé pour le moment... Soyez le premier !
Paiements sécurisés
Abonnement Patrimoine Normand

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER :

  •  

     
  • PARTENAIRE(S) 

    Abbayes Normandes  France Bleu

NOUS SUIVRE

 Twitter Patrimoine Normand  

PRATIQUE

  • Le magazine PATRIMOINE NORMAND
  • est édité par les éditions Spart
  • Site-web © PATRIMOINE NORMAND - 2011-2022

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER :

  •  

     
  • PARTENAIRE(S) 

    Abbayes Normandes  France Bleu

NOUS SUIVRE

 Twitter Patrimoine Normand  

PRATIQUE

  • Le magazine PATRIMOINE NORMAND
  • est édité par les éditions Spart
  • Site-web © PATRIMOINE NORMAND - 2011-2022
Patrimoine normand