Patrimoine normand

Aux sources du droit normand (2e partie)

Jeudi 31 Janvier 2008
Aux sources du droit normand (2e partie)

Page de titre du « Très Ancien Coutumier ». Le texte français présente la coutume avec l’exposé des « lois et établissements de Normandie » (cf ligne 3). À noter la richesse décorative des majuscules et des lettrines. (BNF, DMS fr. 5959 fol. 2.)


Extrait Patrimoine Normand n°43.
Par Xavier Hourblin.

 
Les relations commerciales existantes entre les îles anglo-normandes et Granville ou Valognes aux XIIe et XIIIe siècles ont favorisé le recours au droit coutumier normand puis son application et sa conservation pour plusieurs siècles dans les îles de Jersey et de Guernesey. (© BNF.)
Les relations commerciales existantes entre les îles anglo-normandes et Granville ou Valognes aux XIIe et XIIIe siècles ont favorisé le recours au droit coutumier normand puis son application et sa conservation pour plusieurs siècles dans les îles de Jersey et de Guernesey. (© BNF.)

La Bibliothèque Nationale conserve les deux plus anciens coutumiers connus pour la Normandie dont la rédaction même si elle est contemporaine du rattachement à la France témoigne d’une science juridique en usage au cours des XIIe et XIIIe siècles dans le Cotentin.

Les deux monuments juridiques normands

Il est indéniable que la conscience collective normande peut se targuer d’être le berceau historique d’un phénomène qui va bouleverser le système juridique du Moyen Âge, bien avant l’influence du droit romain et des pays de droit écrit au sud du royaume sur les pays de droit coutumier situés au nord de la Loire. Cette légitime fierté repose sur l’existence de deux traités, véritables joyaux de la science juridique normande, qui ont pour appellation la « Summae Maukael » et les « Statuta et Consuetudines Normannie ». Le mouvement de rédaction privé de la coutume en Normandie pose aussi la question de l’identité présumé des auteurs, de la localisation précise de leur travail ainsi que le cheminement des ouvrages de droit ainsi formulés. C’est ce que nous allons examiner pour chacun des deux coutumiers normands.

Parmi les trésors que recèlent la Bibliothèque Nationale, il y a sous les cotes: manuscrit latin 12883 et 18557, les deux plus anciennes versions connues de la « Summae Maukael ». Parvenues jusqu’à nous, le destin de ce traité de droit coutumier normand est tout à fait extraordinaire, nous allons retracer ce parcours peu commun en essayant d’éclairer les possibles auteurs. Ce recueil, également dénommé « Grand coutumier de Normandie » dans les copies en langue française du XVe siècle, est composé des lois et coutumes de Normandie, postérieure à sa conquête par le roi Philippe Auguste en 1204. Mais qu’en est-il de la localisation exacte de sa rédaction ? Dans les deux plus an...

 

Il vous reste 92 % de cet article à lire.


 




Abonnement Patrimoine Normand
 
 
 

Partagez sur les réseaux sociaux

Catégories

Autres publications pouvant vous intéresser :

Commentaires :

Laisser un commentaire
Aucun commentaire n'a été laissé pour le moment... Soyez le premier !
Paiements sécurisés
Abonnement Patrimoine Normand

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER :

  •  

     
  • PARTENAIRE(S) 

    Abbayes Normandes  France Bleu

NOUS SUIVRE

 Twitter Patrimoine Normand  

PRATIQUE

  • Le magazine PATRIMOINE NORMAND
  • est édité par les éditions Spart
  • Site-web © PATRIMOINE NORMAND - 2011-2022

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER :

  •  

     
  • PARTENAIRE(S) 

    Abbayes Normandes  France Bleu

NOUS SUIVRE

 Twitter Patrimoine Normand  

PRATIQUE

  • Le magazine PATRIMOINE NORMAND
  • est édité par les éditions Spart
  • Site-web © PATRIMOINE NORMAND - 2011-2022
Patrimoine normand