Patrimoine Normand magazine

 

Les scènes chinoises dans la faïence de Rouen

Jeudi 31 Janvier 2008
Les scènes chinoises dans la faïence de Rouen

À gauche : plat au grand feu à bord contourné à décor aux personnages chinois. Vers 1730-1745. Noter la qualité de la polychromie. À droite : assiette au grand feu à personnages chinois. Vers 1735-1745. (© Musée de Bernay.)


Xavier Hourblin

Extrait Patrimoine Normand n°46
Par Xavier Hourblin.

 

Dès le début du XVIIIe siècle, les artistes rouennais ont recours à une palette décorative directement issue du registre extrême-oriental. On voit ainsi fleurir des pièces de forme et de table reprenant des scènes chinoises dont l’inspiration est à trouver dans la faïence hollandaise notamment celle de Delft. À travers les collections du musée de Bernay, nous allons présenter un échantillon de cette production tout à fait originale et exotique.

La mode de l’Extrême-Orient

L’engouement pour le style extrême-oriental se manifeste à Rouen dès la fin du XVIIe siècle (voir à ce sujet le premier numéro de la nouvelle revue « Le Grand Siècle de France »). L’influence de cette décoration est manifestement hollandaise et témoigne des relations commerciales de l’Europe au cours des XVIIe et XVIIIe siècles. C’est également un témoignage de la lutte commerciale que se sont livrées les manufactures européennes pour rechercher des sources d’inspiration et renouveler les modes afin de toucher le plus large public. En effet, la découverte du monde asiatique, au niveau commercial s’entend, est à mettre au crédit des Hollandais qui, après avoir évincé les Portuguais de cette zone, s’engagent dans un vaste mouvement d’importation des produits manufacturés issus de la Chine ou du Japon. Les Hollandais sont les premiers avec la création de la Compagnie des Indes en 1602 à importer massivement les productions asiatiques dont les pièces en porcelaine notamment celles de Chine. Les exportations chinoises inondent les ports des Provinces-Unies et leur registre décoratif rejaillit pres­que immédiatement dans la production nationale hollandaise après une interprétation qui parfois s’arrête à une simple copie des motifs utilisés dans la porcelaine chinoi...

 

Il vous reste 91 % de cet article à lire.


 




Abonnement Patrimoine Normand

Partagez sur les réseaux sociaux

Catégories

Autres publications pouvant vous intéresser :

Commentaires :

Laisser un commentaire
Aucun commentaire n'a été laissé pour le moment... Soyez le premier !
 
 
  
 

 

Dernière Vidéo

Paiements sécurisés
Abonnement Patrimoine Normand

 

Pratique

  • Plan du site - Mentions légales - Publicité
  •  
  • Le magazine Patrimoine Normand
  • est édité par les éditions Spart
  • Site-web © Patrimone Normand 2010 - 2020
  •  
  • CONTACT
  • PAR COURRIEL
  • STANDARD : 02 31 79 11 77
  • PATRIMOINE NORMAND
  • LES 3 COURS
  • 14220, LES MOUTIERS-EN-CINGLAIS 
 bas