Patrimoine normand

 

« Le dernier duel » - Hollywood et l’histoire normande

Lundi 27 Septembre 2021
« Le dernier duel » - Hollywood et l’histoire normande

La fin du combat entre Carrouges et Le Gris, avec pour vainqueur… Dans un chariot, Marguerite attendait le dénouement du duel pour être emmenée vers son destin. Jean de Wavrin, Recueil des croniques et anciennes istoires de la Grant Bretaigne. (Royal Ms 14 E IV, fol. 267 v – Flandre, Bruges, entre 1470 et 1480 – © The British Library - Domaine public - www.bl.uk)


Stéphane William Gondoin

Extrait Patrimoine Normand n°119
Par Stéphane William Gondoin.

 
Le dernier duel, le 13 octobre au cinéma (© 20th Century Studios)
Le dernier duel, le 13 octobre au cinéma 
(© 20th Century Studios)

Le 13 octobre 2021, pratiquement en même temps que notre magazine, sort au cinéma un film américain intitulé The last duel, signé Ridley Scott. Il s’agit de l’adaptation sur grand écran d’un épisode historique qui s’est déroulé en Normandie et à Paris en l’an de grâce 1386, sous le règne du roi Charles VI.

Fixons d’abord le contexte général. Depuis près de 50 ans, la France se trouve engluée dans le conflit avec l’Angleterre qui passera à la postérité sous le nom de « guerre de Cent Ans ». Les hostilités marquent cependant une pause et le royaume des Lys, grâce à l’action vigoureuse menée par Charles V (1364-1380), a recouvré une partie de sa superbe. Son jeune fils aîné, également prénommé Charles, lui a succédé sur le trône.

 

Un crime impuni ?

Le 18 janvier 1386, un nommé Jacquet Le Gris, écuyer de la cour du comte Pierre d’Alençon, pénètre sournoisement dans le domaine de Capomesnil (aujourd’hui Caparmesnil, Calvados), et abuse de dame Marguerite de Thibouville, dont il convoitait en vain les faveurs. Une fois son crime perpétré, le soudard fait pression sur sa victime pour qu’elle se taise, tentant d’abord d’acheter son silence, puis la menaçant de salir sa réputation. De toute manière, qui la croirait ? Marguerite n’entend nullement taire le drame et lui assène : « Jacquet, Jacquet, vous n’avez pas bien fait de m’avoir déshonorée, mais le blâme n’en demeurera pas tant sur moi que sur vous, si Dieu fait que mon mari re...

 

Il vous reste 91 % de cet article à lire.


 

BANDE-ANNONCE :


 



Abonnement Patrimoine Normand

Partagez sur les réseaux sociaux

Catégories

Autres publications pouvant vous intéresser :

Commentaires :

Laisser un commentaire
Aucun commentaire n'a été laissé pour le moment... Soyez le premier !
Paiements sécurisés
Abonnement Patrimoine Normand

 

Pratique

  • Plan du site - Mentions légales - Publicité
  •  
  • Le magazine Patrimoine Normand
  • est édité par les éditions Spart
  • Site-web © Patrimone Normand 2010 - 2020
  •  
  • CONTACT
  • PAR COURRIEL
  • STANDARD : 02 31 79 11 77
  • PATRIMOINE NORMAND
  • LES 3 COURS
  • 14220, LES MOUTIERS-EN-CINGLAIS 
 Patrimoine normand