Patrimoine normand

Les espions de la reine d'Angleterre à Rouen

Mercredi 11 Janvier 2017
Les espions de la reine d'Angleterre à Rouen

La ville Rouen fut le théâtre de grandes affaires d'espionnage durant les guerres de Relgion. (© Stéphane William Gondoin)


Serge Van Den Boucke

Extrait Patrimoine Normand n°100
Par Serge Van Den Broucke.

 
Sir Francis Walsingham, l`implacable maître des services secrets anglais. (DR)
Sir Francis Walsingham, l'implacable maître des services secrets anglais. (DR)

Alors qu'en 2016 a été partout célébré le 400e anniversaire de la mort de William Shakespeare, d'autres aspect plus sombres de la flamboyante ère élizabéthaine méritent aussi d'être mis en lumière : le rôle des services secrets anglais pendant les terribles guerres de Religion, dont la Normandie fut l'un des principaux carrefours.

Au début du mois de mai de l'an 1580, dans une taverne bruyante et enfumée de Rouen, un jeune homme d'environ vingt-cinq ans était assis à une table un peu en retrait. Mine de rien, il observait avec attention tout ce monde qui venait parfois de pays lointains, écoutait attentivement les conversations entre les éclats de voix, les éructations et les débuts de bagarres, repérait des visages, mémorisait mille détails. Il s'appelait Charles Sledd. Il était anglais. Et c'était un espion de la reine Elizabeth I. Sledd, qui venait de Paris où il avait rencontré l'ambassadeur Sir Henry Cobham, resta en mission secrète à Rouen jusqu'au mardi 12 mai. Il prit ce matin-là la route pour Dieppe, où il arriva le lendemain, et embarqua aussitôt pour l'Angleterre. Le navire mouilla au port de Rye le 15 mai. Le 17, Charles se présenta à la cour, un peu intimidé. Après un entretien préliminaire à peine chuchoté, à la teneur étouffée par d'épaisses tentures, on l'introduisit dans un cabinet bien clos, loin d'oreilles indiscrètes. Devant lui se tenait un homme d'allure sévère, le regard froid, la moustache et la barbe bien taillées, le cou ceint d'une large fraise immaculée aux godrons soigneusement empesés : c'était le maître des services secrets de Sa Majesté, le puissant et terrible Sir Francis Walsin...


Il vous reste 91 % de cet article à lire.


 




Abonnement Patrimoine Normand

Partagez sur les réseaux sociaux

Catégories

Autres publications pouvant vous intéresser :

Commentaires :

Laisser un commentaire
Aucun commentaire n'a été laissé pour le moment... Soyez le premier !
Paiements sécurisés
Abonnement Patrimoine Normand

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER :

  •  

     
  • PARTENAIRE(S) 

    Abbayes de Normandie  France Bleu

NOUS SUIVRE

 Twitter Patrimoine Normand  

PRATIQUE

  • Le magazine PATRIMOINE NORMAND
  • est édité par les éditions Spart
  • © PATRIMOINE NORMAND - 1995-2023

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER :

  •  

     
  • PARTENAIRE(S) 

    Abbayes Normandes  France Bleu

NOUS SUIVRE

 Twitter Patrimoine Normand  

PRATIQUE

  • Le magazine PATRIMOINE NORMAND
  • est édité par les éditions Spart
  • © PATRIMOINE NORMAND - 1995-2023
Patrimoine normand