Patrimoine normand

Sercq - « Mon village est une île »

Samedi 10 Janvier 2015
Sercq - « Mon village est une île »

L'île de Sercq. La Coupée, l'isthme reliant Grande à Petite Sercq  (© Stéphane William Gondoin)


Stéphane William Gondoin

Extrait Patrimoine Normand n°92
Par Stéphane William Gondoin.

 
Île de Brecqhou et au fond Petite Sercq, reliée à Grande Sercq par la Coupée. (© Stéphane William Gondoin)
Île de Brecqhou et au fond Petite Sercq, reliée à Grande Sercq par la Coupée. (© Stéphane William Gondoin)

À un battement d'ailes des rivages du Cotentin, il est un monde à part perdu au milieu des eaux cristallines de la Manche. Juste une poignée d'arpents de terres arables, juchés au sommet de falaises vertigineuses. Depuis des millénaires, les hommes se sont installés sur ce rocher d'apparence inhospitalière, difficilement accessible, protégé par de puissants courants marins et battu par les vents du grand large. Ils y ont fondé un microcosme de civilisation, dont les descendants actuels s'emploient à défendre l'héritage. Bienvenue sur l'île Anglo-Normande de Sercq.

Les Britanniques l'appellent Sark, mais son nom français, enfin plus exactement son nom normand, c'est Sercq. Si, l'espace d'une journée ou deux, vous souhaitez échapper au brouhaha et à l'agitation un peu artificielle de notre siècle, cet endroit étonnant est fait pour vous. Ici, les visiteurs ne se déplacent qu'à pied, à vélo ou... en calèche ! En d'autres termes, pas de camions ni d'automobiles. Dans la gamme des engins à moteurs, seuls sont tolérés quelques tracteurs, que les habitants du cru utilisent pour exploiter leurs champs ou pour transporter leurs marchandises. Les gamins du coin galopent sans danger au milieu des chemins, pendant que les touristes flânent le nez en l'air. Pas de stress, quand le temps prend son temps !

 

La découverte

Pour gagner ce coin de paradis, la meilleure solution consiste à emprunter l'un des vaillants petits ferries de la Isle of Sark shipping Company, depuis l'île voisine de Guernesey. Il existe certes une liaison printanière et estivale au départ de Carteret, dans le Cotentin, mais le service est moins fréquent. Une heure de traversée environ, entre le moment où nous larguons les amarres et celui où nous accosterons à Maseline Harbour. Je prends place à l'air libre sur le pont arrière, afin de profiter pleinement de la vue sur Guernesey, inondée par la lu...

 

Il vous reste 94 % de cet article à lire.


 




Abonnement Patrimoine Normand

Partagez sur les réseaux sociaux

Catégories

Autres publications pouvant vous intéresser :

Commentaires :

Laisser un commentaire
Aucun commentaire n'a été laissé pour le moment... Soyez le premier !
Paiements sécurisés
Abonnement Patrimoine Normand

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER :

  •  

     
  • PARTENAIRE(S) 

    Abbayes Normandes  France Bleu

NOUS SUIVRE

 Twitter Patrimoine Normand  

PRATIQUE

  • Le magazine PATRIMOINE NORMAND
  • est édité par les éditions Spart
  • Site-web © PATRIMOINE NORMAND - 2011-2022

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER :

  •  

     
  • PARTENAIRE(S) 

    Abbayes Normandes  France Bleu

NOUS SUIVRE

 Twitter Patrimoine Normand  

PRATIQUE

  • Le magazine PATRIMOINE NORMAND
  • est édité par les éditions Spart
  • Site-web © PATRIMOINE NORMAND - 2011-2022
Patrimoine normand