Patrimoine normand

La bataille de Cocherel

Jeudi 31 Janvier 2008
La bataille de Cocherel

La bataille de Cocherel, enluminure ornant les Grandes Chroniques de France. (Paris, © BnF, Français 2662 f.283v)


Alexandre Vernon

Extrait Patrimoine Normand n°56
Par Alexandre Vernon.

 
Pyramide commémorative de la bataille de Cocherel sur la route de Hardencourt. (Photo Alexandre Vernon © Patrimoine Normand)
Pyramide commémorative de la bataille de Cocherel sur la route de Hardencourt. (Photo Alexandre Vernon © Patrimoine Normand)

Dans la vallée de l’Eure, que traverse en chantant la rivière dans un décor bucolique et verdoyant, il est non loin de Pacy un village tout simple, tranquille, que rien ne destinait à la célébrité : Cocherel. Et pourtant, c’est là que s’affrontèrent au XIVe siècle, sur un pont désormais historique, les armées anglo-navarraises de Charles le Mauvais et celles françaises de Du Guesclin en un duel décisif dont la victoire du chevalier breton allait permettre le sacre du roi de France : Charles V.

Guerre et paix au pont de Cocherel

Longtemps après le choc des deux armées, sur ce même pont, c’est un apôtre de la paix qui vint rêver en pêchant, Aristide Briand, subjugué par la beauté du site. La guerre revint pourtant dans toute sa fureur et sa fatalité en 1940 lorsque les troupes françaises du 1er escadron durent défendre coûte que coûte le pont de Cocherel contre les Allemands envahisseurs. Guerre et Paix… « Mais la Nature est là qui t’invite et qui t’aime… » Et rien ne peut l’ébranler.

 

Le sacre du roi

Dans ce paysage idyllique, l’Eure coule avec toujours autant d’insouciance sous le pont de Cocherel même s’il ne fait plus tourner les moulins du village, associant dans un même remous sur sa rive gauche la commune d’Hardencourt et sur sa rive droite la commune d’Houlbec.

Et cela depuis des temps immémoriaux, même que l’on a retrouvé sur le territoire des traces de vie de l’époque néolithique et aussi des squelettes de l’âge de pierre sur le triège des Hautes Berges, grâce à des fouilles systématiques menées avec une rigueur tout scientifique par le seigneur de Cocherel en 1635, Robert Le Prévost, homme érudit et métho...

 

Il vous reste 94 % de cet article à lire.


 




Abonnement Patrimoine Normand
 
 

Partagez sur les réseaux sociaux

Catégories

Autres publications pouvant vous intéresser :

Commentaires :

Laisser un commentaire
Aucun commentaire n'a été laissé pour le moment... Soyez le premier !
Paiements sécurisés
Abonnement Patrimoine Normand

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER :

  •  

     
  • PARTENAIRE(S) 

    Abbayes de Normandie  France Bleu

NOUS SUIVRE

 Twitter Patrimoine Normand  

PRATIQUE

  • Le magazine PATRIMOINE NORMAND
  • est édité par les éditions Spart
  • © PATRIMOINE NORMAND - 1995-2022

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER :

  •  

     
  • PARTENAIRE(S) 

    Abbayes Normandes  France Bleu

NOUS SUIVRE

 Twitter Patrimoine Normand  

PRATIQUE

  • Le magazine PATRIMOINE NORMAND
  • est édité par les éditions Spart
  • © PATRIMOINE NORMAND - 1995-2022
Patrimoine normand