Patrimoine normand

Gare au varou ! Le loup-garou normand

Mercredi 21 Décembre 2022
Gare au varou ! Le loup-garou normand

La chasse au loup et au renard, Peter Paul Rubens, vers 1616. Les prédateurs ont toujours connu une cohabitation difficile avec l’homme. Le loup particulièrement – animal nocturne aux hurlements inquiétants, volontiers nécrophage et crédité d’attaques mortelles – fut l’objet d’une destruction systématique. Il est aujourd’hui protégé au niveau planétaire. (Fonds John Stewart Kennedy, 1910. © The Metropolitan Museum of Art – Domaine public – metmuseum.org)


Anne Marchand

Extrait Patrimoine Normand n°124
Par Anne Marchand.
 
Dans Les métamorphoses, Ovide raconte comment Zeus-Jupiter changea Lycaon, roi de Lydie, en loup, pour avoir essayé de servir au dieu de la chair humaine à manger. Gravure de Nicolaes Cornelisz Witsen, d’après Virgilius Solis, 1659.  (© Rijksmuseum d’Amsterdam – Domaine public – www.rijksmuseum.nl)
Dans Les métamorphoses, Ovide raconte comment Zeus-Jupiter changea Lycaon, roi de Lydie, en loup, pour avoir essayé de servir au dieu de la chair humaine à manger. Gravure de Nicolaes Cornelisz Witsen, d’après Virgilius Solis, 1659.  (© Rijksmuseum d’Amsterdam – Domaine public – www.rijksmuseum.nl)

Le monde des légendes et des croyances a enfanté les centaures, ces fameux hommes-chevaux, des hommes-serpents, des hommes- oiseaux, des femmes-poissons… Voici, errant dans la nuit sous la lune, l’homme-loup. Dans toutes les régions de France, y compris la nôtre, la tradition populaire rurale transmet des récits terrifiants concernant ce personnage fantastique. Voici donc les tribulations du varou.

« Loup-garou » est le nom composé français pour évoquer un être humain censé se transformer en loup. Garou est issu de la contraction des termes francisques wari (apparenté au latin uir, homme) et wulf, loup ; la forme loup-garou est donc un pléonasme.
 

Questions de terminologie

Dans les campagnes normandes et le long des côtes de la Manche, les habitants lui préfèrent « varou ». On retrouve des mots proches en allemand (Werwolf), en anglais (werewolf), en islandais (varúlfur), en néerlandais (weerwolf), en norvégien et en suédois (varulv). Si varou est la forme la plus courante en Normandie, on disait aussi dans l’Orne, aux environs d’Argentan, « courir le guéru », dans ce cas plus près du bas-latin geru...

 

Il vous reste 93 % de cet article à lire.




Abonnement Patrimoine Normand

Partagez sur les réseaux sociaux

Catégories

Autres publications pouvant vous intéresser :

Commentaires :

Laisser un commentaire
Aucun commentaire n'a été laissé pour le moment... Soyez le premier !
Paiements sécurisés
Abonnement Patrimoine Normand

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER :

  •  

     
  • PARTENAIRE(S) 

    Abbayes de Normandie  France Bleu

NOUS SUIVRE

 Twitter Patrimoine Normand  

PRATIQUE

  • Le magazine PATRIMOINE NORMAND
  • est édité par les éditions Spart
  • © PATRIMOINE NORMAND - 1995-2023

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER :

  •  

     
  • PARTENAIRE(S) 

    Abbayes Normandes  France Bleu

NOUS SUIVRE

 Twitter Patrimoine Normand  

PRATIQUE

  • Le magazine PATRIMOINE NORMAND
  • est édité par les éditions Spart
  • © PATRIMOINE NORMAND - 1995-2023
Patrimoine normand