Patrimoine normand
Catégories liées / 2008 / tous les exemplaires

 

Patrimoine Normand n°66 (mai-juin-juillet 2008). En kiosque à partir du 30 avril 2008 - 68 pages. Magazine trimestriel.
Patrimoine Normand n°66 (mai-juin-juillet 2008). En kiosque à partir du 30 avril 2008 - 68 pages. Magazine trimestriel.
PATRIMOINE NORMAND N°66

PRIX : 5,60
QUANTITÉ :


Paiement sécurisé

 

ÉDITORIAL

Normandie réunifiée !…

Depuis la création des « deux » régions normandes, les Normands déplorent cet état de fait. Nous avons évoqué déjà tous les avantages matériels procurés par une réunification. Les rapports officiels renforcent encore cette constatation : la réunification n’a que des avantages, outre la nécessité historique. Et alors ? Contrairement aux apparences, l’évolution est rapide. Associations, institutions sont de plus en plus réunifiées : le tourisme, naturellement, mais aussi le monde ecclésiastique (archevêché de Rouen), le monde agricole, le monde sportif, parmi bien d’autres. Par ailleurs, un élément de poids entraîne le mouvement : la création de la métropole normande. Il ne s’agit pas d’une ville unique mais d’un ensemble de trois villes normandes pesant d’un poids certain et travaillant ensemble : Caen, Rouen et Le Havre. Tout le monde aura remarqué que ces trois villes se répartissent sur les deux régions, ce qui accélère considérablement le processus.

Il suffit maintenant d’une volonté politique pour aboutir. Dans le passé, il y avait une opposition de la Basse-Normandie et de la ville de Caen ; ce n’est plus le cas. La Haute-Normandie est favorable à la réunification, toutes tendances confondues À l’ouest, le nouveau président de la région « Basse-Normandie » vient d’affiner sa volonté de considérer la réunification comme un dossier essentiel pour lui. Acceptons-en l’augure. Le rapprochement des deux régions va donc entrer de plus en plus dans les faits. Il n’y a plus de blocage et il y a une volonté. Mais n’hésitez pas à rappeler cette quasi unanimité. Et, vous Normands engagez votre persuasion, votre insistance à réclamer la réalisation de ces vœux, de ces promesses.

Dans une période difficile, il faut que la Normandie soit forte pour affronter l’avenir. C’est dans la tempête qu’il nous faut un bon bateau, une bonne esnèque. Sinon les bons dossiers partiront chez nos voisins de Bretagne, de Picardie ou d’Ile de France. Pour le monde entier, il n’y a qu’une Normandie, avec une image très forte sur le plan international. Il faut que la réalité soit enfin en harmonie avec cette image. Dans un monde de plus en plus dur, soyons forts et coeurus, ayons les moyens qui nous permettront d’affronter l’avenir.

Georges Bernage.
 

Ont collaboré à ce numéroJean Barge, Jeannine Bavay, Christine Duteurtre, Georges Bernage, Érik Follain, Jean-Marc Giret, Thierry Georges LeprévostAlexandre Vernon, Jacques Rivière Le Maistre, Érik Groult, Christian Caïra, Stéphan Cazenave, Christel Lebret, Dominique Fleury, Fabienne Leroy.
 

Voir les autres numéros
Voir les formules d'abonnement


Abonnement Patrimoine Normand

Avis et notes sur cet article :
 
Autres articles pouvant vous intéresser :

 

Version numérique - En kiosque à partir du 30 octobre 2008 (novembre-décembre 2008-janvier 2009)
PRIX5,60 €
 

 

En kiosque à partir du 30 juillet 2008 (août-septembre-octobre 2008)
PRIX5,60 €
 

 
Voir les autres catégories de la boutique  
 
Paiements sécurisés
Abonnement Patrimoine Normand

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER :

  •  

     
  • PARTENAIRE(S) 

    Abbayes de Normandie  France Bleu

NOUS SUIVRE

 Twitter Patrimoine Normand  

PRATIQUE

  • Le magazine PATRIMOINE NORMAND
  • est édité par les éditions Spart
  • © PATRIMOINE NORMAND - 1995-2022

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER :

  •  

     
  • PARTENAIRE(S) 

    Abbayes Normandes  France Bleu

NOUS SUIVRE

 Twitter Patrimoine Normand  

PRATIQUE

  • Le magazine PATRIMOINE NORMAND
  • est édité par les éditions Spart
  • © PATRIMOINE NORMAND - 1995-2022
Patrimoine normand