Patrimoine normand

Château de Servigny : une demeure historique

Château de Servigny : une demeure historique

Le château de Servigny, côté cour. (© Christine Duteurtre)


Christine Duteurtre

Extrait Patrimoine Normand n°66
Par Christine Duteurtre.
 
Château de Servigny. Vue de la grande salle à manger pour les hôtes de la propriété. (© Christine Duteurtre)
Château de Servigny. Vue de la grande salle à manger pour les hôtes de la propriété. (© Christine Duteurtre)

Dans le nord Cotentin s’élève l’élégant château de Servigny, théâtre de faits historiques lors de la Seconde Guerre mondiale. Visite privée d’une demeure qui vient de retrouver un second souffle de vie grâce au dynamisme d’Arnaud et Bérengère de Pontac ces jeunes propriétaires.

Non loin de Valognes, la commune d’Yvetot-Bo­cage comptait jadis de nombreux manoirs et recelait des trésors d’architecture. Au­jourd’hui, il subsiste quel­ques très belles propriétés, com­me, parmi les plus connues, la ferme d’Azir qui a fourni le surnom au célèbre Vicq d’Azir, ou encore Mesnilgrand, théâtre du « Dîner d’Athées » de Barbey d’Aurevilly, dont la haute façade présente tout un décor de fenêtres à meneaux surmontées de frontons triangulaires. Mais caché derrière un porche crénelé à double arcade, c’est un édifice encore plus imposant et gracieux qui apparaît, enlacé par un vaste parc arboré.

Nous voici au château de Servigny, élégante demeure classée du XVIIe siècle flanquée de tours et présentant de nombreux dé­crochements rythmant sa façade. Servigny remonte à un passé très lointain puisqu’il s’agit de l’un des rares domaines gallo-romains subsistant dans la région de nos jours. On retrouve en outre au centre du parc actuel la trace d’une motte féodale (base de l’ancien donjon) et si l’on pousse la curiosité et la promenade vers la très belle allée bordée de hêtres centenaires, dite « allée des soupirs », on apprend qu’il s’agissait d’une voie romaine. Il reste également près de ce chemin un très beau lavoir et un puits aux dimensions impressionnantes.

Après la période gallo-romaine, il y avait avoisinant cette allée et la maison, un centre très important de poterie datant de l’époque précarolingienne (avant le VIIIe siècle). Il s’agissait alors d’un petit village bordé par la rivière et un bois de sau...

 

Il vous reste 94 % de cet article à lire.

 


Abonnement Patrimoine Normand

Partagez sur les réseaux sociaux

Catégories

Autres publications pouvant vous intéresser :

Commentaires :

Laisser un commentaire
Aucun commentaire n'a été laissé pour le moment... Soyez le premier !
Paiements sécurisés
Abonnement Patrimoine Normand

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER :

  •  

     
  • PARTENAIRE(S) 

    Abbayes Normandes  France Bleu

NOUS SUIVRE

 Twitter Patrimoine Normand  

PRATIQUE

  • Le magazine PATRIMOINE NORMAND
  • est édité par les éditions Spart
  • © PATRIMOINE NORMAND - 1995-2022

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER :

  •  

     
  • PARTENAIRE(S) 

    Abbayes Normandes  France Bleu

NOUS SUIVRE

 Twitter Patrimoine Normand  

PRATIQUE

  • Le magazine PATRIMOINE NORMAND
  • est édité par les éditions Spart
  • Site-web © PATRIMOINE NORMAND - 2011-2022
Patrimoine normand