Patrimoine normand

 

Catégories liées / 1997 / tous les exemplaires

 

Patrimoine Normand n°13 (Février-Mars 1997). En kiosque à partir du 30 janvier 1997 - 68 pages. Magazine bimestriel
Patrimoine Normand n°13 (Février-Mars 1997). En kiosque à partir du 30 janvier 1997 - 68 pages. Magazine bimestriel
PATRIMOINE NORMAND N°13

PRIX : 6,00
QUANTITÉ :

Georges Bernage en compagnie de deux tailleurs de pierre qui restaurent l`église Saint-Sauveur à Caen.


ÉDITORIAL

Le Patrimoine – son entretien et sa valorisation – coûte, aux particuliers qui le mettent en valeur, souvent au prix de grands sacrifices, et à la collectivité, pour ce qui concerne les monuments historiques. Mais cet effort n'est pas à fonds perdus, bien au contraire, il est très bénéfique pour notre collectivité. La France serait-elle toujours la première destination touristique avec 65 millions de visiteurs étrangers en 1996 si ce patrimoine n'était plus, ou moins, entretenu ? Bien plus la Normandie n'a pas encore atteint son potentiel, loin de là, comparons avec notre voisine la Bretagne… La mise en valeur de notre patrimoine nous attirera une masse plus importante de visiteurs étrangers, de devises, d'emplois. Il suffit de voir l'essor considérable de la République tchèque (seulement deux fois plus d'habitants que la Normandie) grâce au développement rapide du tourisme alors que le pays était sinistré.

Les budgets du Ministère de la Culture et des Monuments Historiques sont réduits. Des emplois parmi les corps de métiers très qualifiés qui assurent ces travaux sont menacés. Ce n'est pas seulement une erreur c'est une faute. Il ne faut pas réduire ces budgets, il faut les augmenter, ils sont créateurs d'emplois, ceux de ces corps de métier mais aussi ceux des branches liées au tourisme. Beaucoup d'hôtels et restaurants normands sont en redressement judiciaire. Il faut leur permettre de continuer, et de prospérer afin d'accueillir au mieux les visiteurs. Il y a aussi les milliers d'emplois qui pourraient être créés par le développement encore plus grand de ce secteur. La Normandie a rayonné largement outremer, elle pourrait maintenant accueillir aussi largement les visiteurs. Et outre l'intérêt en matière d'emplois, il y a des avantages matériels induits. Ceux qui habitent des quartiers ou des bourgs rénovés sont certainement plus heureux et consultent assurément moins les médecins que ceux qui habitent dans un cadre laid et sans âme, ils sont probablement plus économiques en matière de santé. L'investissement en matière de patrimoine rapporte, ce n'est pas un poids pour la collectivité. Il faut au contraire développer nos métiers d'art.

Photo : Georges Bernage en compagnie de deux tailleurs de pierre qui restaurent l'église Saint-Sauveur à Caen. (© Eric Bruneval - Patrimoine Normand).


Ont collaboré à ce numéro : Georges Bernage, Marie-Thérèse Denet Sinsirt, Jean de Longaunay, GONm (Université de Caen), Thierry Georges Leprévost, Serge Debry, Marie-Claire Passerieu, Christel Lebret, Laurent de Guernon, Christian Caïra, Francine Gautier, Bernard Paich, Eric Bruneval, Philippe Lejuée.

Voir les autres numéros
Voir les formules d'abonnement


Abonnement Patrimoine Normand
 

Avis et notes sur cet article :
 
Autres articles pouvant vous intéresser :

 

En kiosque à partir du 29 novembre 1997 (Décembre-Janvier 1998)
PRIX : 6,00 €
 

 

En kiosque à partir du 30 Septembre 1997 (Octobre-Novembre 1997)
PRIX : 6,00 €
 

 
Voir les autres catégories de la boutique  
 
Paiements sécurisés
Abonnement Patrimoine Normand

 

Pratique

  • Plan du site - Mentions légales - Publicité
  •  
  • Le magazine Patrimoine Normand
  • est édité par les éditions Spart
  • Site-web © Patrimone Normand 2010 - 2020
  •  
  • CONTACT
  • PAR COURRIEL
  • STANDARD : 02 31 79 11 77
  • PATRIMOINE NORMAND
  • LES 3 COURS
  • 14220, LES MOUTIERS-EN-CINGLAIS 
 Patrimoine normand