Patrimoine normand

Guillaume le Bâtard - Périlleuse chevauchée de Valognes à Falaise

Dimanche 13 Janvier 2008
Guillaume le Bâtard - Périlleuse chevauchée de Valognes à Falaise

La Baie des Veys était à marée basse, un passage alors fréquemment utilisé. (© Thierry Georges Leprévost)


Extrait Patrimoine Normand n°13.
Par Thierry Georges Leprévost.

 

Sitôt connue la mort de Robert, la paix du duc n'est plus qu'un souvenir. La Normandie se déchire en rapines, brigandages et vengeances familiales. Ces querelles ne touchent pas Guillaume, dont la légitimité n'est pour l'instant pas remise en question. Un semblant d'équilibre est maintenu à bout de bras par Robert de Rouen, l'archevêque. Fidèle à la parole donnée à son neveu le Libéral, il tiendra son rôle de régent jusqu'à sa mort, le 16 mars 1037.

Alors, tout bascule. Face à la vacance du pouvoir, les Richardides1 entrent en rébellion ouverte. Chacun pour soi ; Mauger, qui succède à Robert sur le siège archiépiscopal de Rouen, cherche à asseoir son autorité bien au-delà de ses fonctions religieuses. Il se fait doubler par Raoul de Gacé, le propre fils du défunt, qui entend faire le vide autour de Guillaume. Gacé fait assassiner Gilbert de Brionne au Pont-Echanffray2, et se débarrasse de Turold, le précepteur du jeune duc. Pour protéger l'enfant, Osbern de Crépon le met à l'abri dans le château du Vaudreuil, en sa propre chambre qu'il partage avec lui. Abri illusoire ! C'est là que le sénéchal trouve la mort3, lors d'une nuit fatale, égorgé par Guillaume de Montgomery4. Guillaume se réveille terrorisé, couvert de sang.

Ses trois parrains successivement assassinés, il se retrouve une nouvelle fois orphelin. Ironie du sort : Raoul de Gacé, l'instigateur de tous ces crimes, se proclame alors son tuteur. Dur apprentissage du pouvoir ; le jeune garçon comprend – mais ne le savait-il déjà, depuis le départ de son père ? – qu'il n'est qu'une succession de drames, de renonciations, de cruels compromis. Guillaume grandit dans ce climat détestable. Il parfait son éducation, apprend les règles de l'équitation, l'art de la chasse, le maniement des armes, et tout ce qui servira un jour, le jour où il tiendra réellement en mains les rê...
 

Il vous reste 78 % de cet article à lire.


 


1) On nomme Richardides les descendants de Richard Ier. Sa lignée est aussi diverse que nombreuse. On y trouve Richard II, Emma (mère d'Edouard le Confesseur) Robert de Rouen ou Gilbert de Brionne, mais aussi Mauger, Guillaume d'Arques, Alice (mère de Guy de Brionne), et bien sûr Richard III et Robert le Magnifique. A ce titre, Guillaume est certes lui aussi un Richardide : il faut reconnaître que sa famille n'a cessé de comploter contre lui à l'âge où il avait le plus besoin d'être soutenu.
2) Aujourd'hui N.D. du Hamel, près de Broglie (alors appelé Chambrais).
3) Le meurtre d'Osbern sera bientôt vengé par son prévôt Barni, qui tuera Guillaume de Montgomery en sa propre demeure.
4) Roger, le fils de Guillaume de Montgomery, a épousé Mabile, petite-fille de Guillaume Talvas.
 



Abonnement Patrimoine Normand
 

Partagez sur les réseaux sociaux

Catégories

Autres publications pouvant vous intéresser :

Commentaires :

Laisser un commentaire
Aucun commentaire n'a été laissé pour le moment... Soyez le premier !
Paiements sécurisés
Abonnement Patrimoine Normand

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER :

  •  

     
  • PARTENAIRE(S) 

    Abbayes de Normandie  France Bleu

NOUS SUIVRE

 Twitter Patrimoine Normand  

PRATIQUE

  • Le magazine PATRIMOINE NORMAND
  • est édité par les éditions Spart
  • © PATRIMOINE NORMAND - 1995-2023

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER :

  •  

     
  • PARTENAIRE(S) 

    Abbayes Normandes  France Bleu

NOUS SUIVRE

 Twitter Patrimoine Normand  

PRATIQUE

  • Le magazine PATRIMOINE NORMAND
  • est édité par les éditions Spart
  • © PATRIMOINE NORMAND - 1995-2023
Patrimoine normand