Patrimoine normand

Impression(s) soleil, lumières d’estuaire au Havre

Dimanche 9 Juillet 2017
Impression(s) soleil, lumières d’estuaire au Havre

Annette Haudiquet, conservatrice du MuMa, présente l’œuvre de Monet à la presse. (© Stéphane William Gondoin)

C’est la dernière grande exposition de l’année organisée au Havre, dans le cadre du 500e anniversaire de la fondation de la ville par le roi François Ier. Retour d’une œuvre mythique à quelques pas de l’endroit où elle a été conçue, 145 ans plus tôt.


DATE : 
Du 10 septembre au 8 octobre 2017.
LOCALISATION :
LE HAVRE (76).

 

À plusieurs reprises déjà, nous avons précisé dans les colonnes de notre magazine le rôle majeur que joua la toile de Claude Monet (1840-1926) Impression, soleil levant dans l’histoire de l’art. Habituellement pensionnaire du musée parisien Marmottan-Monet, cette marine mondialement réputée, qui donna son nom au courant impressionniste, fait escale pour seulement quatre semaines au MuMa (musée d’Art moderne André-Malraux) du Havre. Autant dire qu’il ne faut pas trop tarder pour profiter du privilège « de l’admirer à nouveau baignée dans les lumières qui l’ont vue naître », explique Annette Haudiquet, conservatrice du musée. L’une des particularités du MuMa est en effet de profiter largement de l’éclairage du jour, grâce à ses immenses baies vitrées donnant sur l’entrée du port et le grand large.

Une œuvre, un contexte

Afin d’obtenir l’aval de Patrick de Carolis, directeur du musée Marmottant-Monet, il a fallu plusieurs années de négociations serrées, notamment pour convaincre que le MuMa était capable d’assurer la sécurité de l’une des plus célèbres peintures de la planète. Et elle est enfin là, cette aube féerique, offerte aux regards du public normand (et de tous ceux qui voudront venir la voir !), entourée d’autres œuvres magnifiant les ambiances de l’estuaire : aquarelles ou toile signées Joseph Mallord William Turner (1775-1850), prêtées par la prestigieuse Tate Gallery de Londres ; rayonnantes photographies de Gustave Le Gray (1820-1885), capturées au milieu du XIXe siècle ; explosions de nuances dans les nuages d’Eugène Boudin (1824-1898), l’artiste honfleurais que Corot surnommait « le roi des ciels » ; couchants radieux de Félix Vallotton (1865-1925) ; bains de mer colorés ou scènes portuaires intimistes signés Raoul Dufy (1877-1953). Le travail de Monet est ainsi à la fois replacé dans ses clartés naturelles et dans le contexte de son temps. À voir impérativement.
 

INFORMATIONS PRATIQUES :
 

Impression(s), soleil Impression(s), soleil

À LIRE AUSSI :
Impression(s), soleil Impression(s), soleil
À noter la parution du très bel ouvrage Impression(s), soleil aux édition d’art SOMOGY, en vente sur place au prix de 29 €. Nous publierons un commentaire plus complet dans notre N° 103, à paraître début octobre.

MuMa du Havre, du 10 septembre au 8 octobre 2017.
Tél. : + 33 (0)2. 35. 19. 62. 62.
Ouverture exceptionnelle de 7h30 à 20h30, du mardi au dimanche (fermeture le lundi) – Entrée pt 10 €.
www.muma-lehavre.fr

 
Article publié par Stéphane William GondoinStéphane William Gondoin
CONSULTER L'AGENDA CULTUREL

Abonnement Patrimoine Normand

Partagez sur les réseaux sociaux

Catégories

Autres publications pouvant vous intéresser :

Commentaires :

Laisser un commentaire
Aucun commentaire n'a été laissé pour le moment... Soyez le premier !
Paiements sécurisés
Abonnement Patrimoine Normand

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER :

  •  

     
  • PARTENAIRE(S) 

    Abbayes de Normandie  France Bleu

NOUS SUIVRE

 Twitter Patrimoine Normand  

PRATIQUE

  • Le magazine PATRIMOINE NORMAND
  • est édité par les éditions Spart
  • © PATRIMOINE NORMAND - 1995-2023

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER :

  •  

     
  • PARTENAIRE(S) 

    Abbayes Normandes  France Bleu

NOUS SUIVRE

 Twitter Patrimoine Normand  

PRATIQUE

  • Le magazine PATRIMOINE NORMAND
  • est édité par les éditions Spart
  • © PATRIMOINE NORMAND - 1995-2023
Patrimoine normand