Patrimoine normand

Château du Champ-de-Bataille

Vendredi 4 Janvier 2008
Château du Champ-de-Bataille

Entrée du château du Champ-de-Bataille. (Photo Rodolphe Corbin © Patrimoine Normand).


Extrait Patrimoine Normand n°04.
PaHervé Rotrou Langrenay.

 

Associant l'atmosphère perdue de la cour du Roi-Soleil et le dynamise constructif du milieu du XVIIsiècle. Champ-de-Bataille, enfant de la fronde, retrouve ses fastes d'antan.

LA CURIOSITÉ DES NOMS ET DES HOMMES

Les noms ont une origine que seule l'Histoire explique : Champ de Bataille rappelle traditionnellement une rixe qui eut lieu vers 935, entre Bernard-le-Danois, ancêtre de la prestigieuse famille d'Harcourt et un certain Rioulf, comte du Cotentin. L'affaire se termina mal en un lieu qui en conserve encore aujourd'hui le souvenir.

Sept siècle plus, le comte Alexandre de Créqui y fit bâtir son château, et ce dès 1653. Frondeur de bon aloi, l'homme fut fâcheusement compromis dans les événements de la Fronde. Malheureusement, Louis XIV qui pardonnera pourtant en 1659 à la horde d'opposants conduite par le Grand Condé, exclura notre Créqui de son royal pardon. « Créqui-le-Grand » mourut en disgrâce, ruiné de sur...

 

Il vous reste 95 % de cet article à lire.


 




Abonnement Patrimoine Normand
 

Partagez sur les réseaux sociaux

Catégories

Autres publications pouvant vous intéresser :

Commentaires :

Laisser un commentaire
Aucun commentaire n'a été laissé pour le moment... Soyez le premier !
Paiements sécurisés
Abonnement Patrimoine Normand

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER :

  •  

     
  • PARTENAIRE(S) 

    Abbayes de Normandie  France Bleu

NOUS SUIVRE

 Twitter Patrimoine Normand  

PRATIQUE

  • Le magazine PATRIMOINE NORMAND
  • est édité par les éditions Spart
  • © PATRIMOINE NORMAND - 1995-2022

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER :

  •  

     
  • PARTENAIRE(S) 

    Abbayes Normandes  France Bleu

NOUS SUIVRE

 Twitter Patrimoine Normand  

PRATIQUE

  • Le magazine PATRIMOINE NORMAND
  • est édité par les éditions Spart
  • © PATRIMOINE NORMAND - 1995-2022
Patrimoine normand