Patrimoine Normand magazine

 

La guerre franco-anglaise des huîtres dans le Cotentin

Mercredi 1 Juillet 2020
La guerre franco-anglaise des huîtres dans le Cotentin

Les huîtres sont depuis longtemps un mets prisé par toutes les couches de la société et figurent en bonne place sur les meilleures tables. Nature morte d’Abraham Mignon, entre 1660 et 1679. (Huile sur panneau, 55 × 45 cm. Achat avec le concours de la fondation Rembrandt - © Rijksmuseum d’Amsterdam. Domaine public. www.rijksmuseum.nl)


 
Extrait Patrimoine Normand N°114.
Par Serge Van Den Broucke.

La rivalité entre pêcheurs normands et anglais n'a pas attendu le Brexit pour exister. Au début du XIXe siècle, sur la côte ouest du Cotentin, une véritable flotte de navires britanniques vint frauduleusement draguer les bancs d'huîtres dans des proportions considérables. Un conflit qui se régla difficilement en échanges d'insultes et en coups de fusil !

Depuis le 1er février 2020, les pêcheurs normands et bretons n'ont plus accès aux eaux des îles Anglo-Normandes, dans le cadre des nouvelles dispositions du Brexit. Mais l'affaire n'est pas nouvelle. Remontons le temps : le matin du 9 mars 1821, les pêcheurs de Granville s'apprêtaient, comme à l'accoutumée, à sortir dans la baie pour aller travailler. Mais quel ne fut pas leur étonnement d'y découvrir une dizaine de bateaux anglais tranquillement occupés à draguer les bancs d'huîtres, comme si de rien n'était, en toute illégalité. À la surprise des Normands succéda rapidement la colère, et ils firent aussitôt appel aux gardes afin d'intimer aux malotrus l'ordre de décamper et de retourner pêcher dans leurs eaux. Plusieurs capitaines obéirent, levèrent l'ancre en faisant preuve de bonne volonté, et s'en retour...
 

Il vous reste 91 % de cet article à lire.


 




Abonnement Patrimoine Normand
 

Partagez sur les réseaux sociaux

Catégories

Autres publications pouvant vous intéresser :

Commentaires :

Laisser un commentaire
Aucun commentaire n'a été laissé pour le moment... Soyez le premier !
Paiements sécurisés
Abonnement Patrimoine Normand

 

Pratique

 bas