Patrimoine normand

Deauville, 23e festival

Deauville, 23e festival

23e Festival du cinéma américain de Deauville. Sylvester Stallone, pour « CopLand » ; Harrisson Ford pour « Air Force One ». (Photos Eric Bruneval © Patrimoine Normand.)


Extrait Patrimoine Normand n°17.
Par Georges Bernage.

 

Au cœur de la côte normande, Deauville a acquis un renom international. Cette année, la participation française au Festival du cinéma américain s’est encore accrue et a contribué à en accroître la médiatisation.

Comme très souvent dans son histoire et, depuis le XIe siècle et Guillaume le Conquérant, la Normandie a une dimension internationale. Deauville, à deux pas du château des ducs de Normandie de Bonneville-sur-Touques, contribue au renom international de la Normandie. Et, cette année, plus encore qu’à l’habitude, chaque jour du festival, les radios nationales nous faisaient entendre leurs reportages « en direct de Deauville ».

Cette année encore, nous avons retrouvé notre amie Ruda Dauphin qui vous avait été présentée dans nos colonnes (voir Patrimoine Normand n° 11). Très attachée à la France et à la Normandie, elle était l’épouse de l’acteur français Claude Dauphin débarqué en 1944, en Normandie. Elle est la directrice américaine du Festival. C’est elle qui, à New York, prépare la venue des invités américains, acteurs, producteurs, réalisateurs, etc.

Beaucoup d’entre eux sont ses amis. À Deauville, elle les reçoit, facilite le succès de leurs séjours qui sont, grâce à elle, réussis. Elle nous confie que le succès de ce festival est aussi dû à l’image formidable qui en est donnée par Madame d’Ornano, « maire si jolie et si charmante et qui parle si bien l’anglais, chacun repart avec cet esprit et cette merveilleuse image ». C’est grâce à l’action, au tact et au charme de ces deux femmes et au cadre exceptionnel de Deauville très apprécié par nos visiteurs d’Outre-Atlantique que les Américains repartent chez eux avec une bonne impression. Ceux qui sont déjà venus aiment aussi à revenir. Ce fut le cas de Clint Eastwood, c’est le cas cette année de Harrisson Ford qui fut d’ailleurs très apprécié par les commerçants deau...

 

Il vous reste 87 % de cet article à lire.




Abonnement Patrimoine Normand

Partagez sur les réseaux sociaux

Catégories

Autres publications pouvant vous intéresser :

Commentaires :

Laisser un commentaire
Aucun commentaire n'a été laissé pour le moment... Soyez le premier !
Paiements sécurisés
Abonnement Patrimoine Normand

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER :

  •  

     
  • PARTENAIRE(S) 

    Abbayes Normandes  France Bleu

NOUS SUIVRE

 Twitter Patrimoine Normand  

PRATIQUE

  • Le magazine PATRIMOINE NORMAND
  • est édité par les éditions Spart
  • © PATRIMOINE NORMAND - 1995-2022

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER :

  •  

     
  • PARTENAIRE(S) 

    Abbayes Normandes  France Bleu

NOUS SUIVRE

 Twitter Patrimoine Normand  

PRATIQUE

  • Le magazine PATRIMOINE NORMAND
  • est édité par les éditions Spart
  • Site-web © PATRIMOINE NORMAND - 2011-2022
Patrimoine normand