Patrimoine normand

 

Harold, parjure et usurpateur : la mobilisation normande (1e partie)

Jeudi 31 Janvier 2008
Harold, parjure et usurpateur : la mobilisation normande (1e partie)

La maladie d'Édouard le Confesseur, ses dernières volontés, sa mort et son service funèbre à St-Pierre de Westminster. Le visage mal rasé du prêtre témoigne de la longue agonie du souverain. À noter, les sonneurs de tintenelles, représent és sous le cercueil du roi, et le coq qu'on met en place sur l'abbatiale. (© Ville de Bayeux.)


Extrait Patrimoine Normand n°40.
Par Thierry Georges Leprévost.

 

La mort d'un roi

Un accord de mariage a-t-il vraiment été passé entre Harold et Guillaume concernant une fille du couple ducal ? Quoi qu'il en fût, l'earl de Wessex se marie en Angleterre au printemps 1085, non avec Adelize (ou Aélis) de Normandie, mais avec Ealdgyth, la veuve de Gruffydd ap Llywelyn, le roi du Pays de Galles mis à mort deux ans plus tôt par ses sujets. Une assurance de son soutien à la noblesse galloise, que Harold souhaite soumettre à son autorité.

Pendant la longue absence continentale du fils de Godwin, la situation n'a pas évolué en sa faveur. À l'automne 1064, peu après son retour à la cour d'Édouard le Confesseur, l'animosité qui l'oppo...

 

Il vous reste 92 % de cet article à lire.


 




Abonnement Patrimoine Normand

Partagez sur les réseaux sociaux

Catégories

Autres publications pouvant vous intéresser :

Commentaires :

Laisser un commentaire
Aucun commentaire n'a été laissé pour le moment... Soyez le premier !
Paiements sécurisés
Abonnement Patrimoine Normand

 

Pratique

  • Plan du site - Mentions légales - Publicité
  •  
  • Le magazine Patrimoine Normand
  • est édité par les éditions Spart
  • Site-web © Patrimone Normand 2010 - 2021
  •  
  • CONTACT
  • PAR COURRIEL
  • STANDARD : 02 31 79 11 77
  • PATRIMOINE NORMAND
  • LES 3 COURS
  • 14220, LES MOUTIERS-EN-CINGLAIS 
 Patrimoine normand