Patrimoine normand

 

Pierre Corneille, le paisible flamboyant

Lundi 13 Janvier 2014
Pierre Corneille, le paisible flamboyant

Pierre Corneille, le paisible flamboyant. 1606-1684. (© Guillaume Néel).


Extrait Patrimoine Normand N°88.
Caricature de
Guillaume Néel.
Par Stéphane William Gondoin.

 

L'auteur d'Horace, de Cinna et de Polyeucte, voit le jour en 1606 à Rouen, dans une famille de la bourgeoisie de robe. Pierre est d'ailleurs destiné très tôt au métier d'avocat, bien qu'il ne possède pas la fibre plaideuse et qu'il ne s'illustre guère dans les prétoires. C'est un homme discret, menant une vie paisible à l'écart de la cour. La fin de sa carrière se trouve largement éclipsée par le succès de Jean Racine, de trente-trois ans son cadet. Gageons cependant que notre Normand, au fond de lui-même, pensait :  « Va, je ne te hais point ». L'échec de la tragédie Suréna en 1674, le pousse à mettre un terme à sa production littéraire.

Si l'existence de Pierre Corneille peut sembler un brin terne, son œuvre en revanche se révèle flamboyante et haute en couleur. Le Cid, sa tragi-comédie la plus fameuse, connaît un succès énorme en son temps. On lui doit également nombre de tragédies pures, mais aussi des comédies telles que Mélite ou La Place royale. Pierre Corneille s'éteint à Paris, en 1684.

 




Abonnement Patrimoine Normand

Partagez sur les réseaux sociaux

Catégories

Autres publications pouvant vous intéresser :

Commentaires :

Laisser un commentaire
Aucun commentaire n'a été laissé pour le moment... Soyez le premier !
Paiements sécurisés
Abonnement Patrimoine Normand

 

Pratique

  • Plan du site - Mentions légales - Publicité
  •  
  • Le magazine Patrimoine Normand
  • est édité par les éditions Spart
  • Site-web © Patrimone Normand 2010 - 2021
  •  
  • CONTACT
  • PAR COURRIEL
  • STANDARD : 02 31 79 11 77
  • PATRIMOINE NORMAND
  • LES 3 COURS
  • 14220, LES MOUTIERS-EN-CINGLAIS 
 Patrimoine normand