Patrimoine normand

L’héritage de Guillaume le Conquérant

31/1/2008
L’héritage de Guillaume le Conquérant

Église abbatiale Saint-Etienne (Abbaye-aux-Hommes) à Caen. (Photo Thierry Georges Leprévost © Patrimoine Normand)


Thierry Georges Leprévost

Extrait Patrimoine Normand n°55
Par Thierry Georges Leprévost.

 
Abbatiale Saint-Vigor à Cerisy-la-Forêt, fondée par Robert, achevée par son fils Guillaume. (Photo Rodolphe Corbin © Patrimoine Normand)
Abbatiale Saint-Vigor à Cerisy-la-Forêt, fondée par Robert, achevée par son fils Guillaume. (Photo Rodolphe Corbin © Patrimoine Normand)

Peu de figures de l’Histoire ont laissé à la postérité autant de traces positives que Guillaume de Normandie. On pourrait citer Charlemagne, Louis XIV, Napoléon, De Gaulle… L’héritage du Bâtard est assurément l’un des plus importants du Moyen Âge, puisque l’extrême richesse de son règne exerce encore des effets notables sur l’Europe du XXIe siècle.

Il est toujours difficile pour un auteur d’abandonner son personnage central. C’est aussi vrai du romancier qui a mis dans ses lignes une part de lui-même, que du biographe qui a consacré une longue période de sa propre vie à telle ou telle silhouette du passé. Comment Guillaume le Conquérant pourrait-il échapper à cette loi universelle ? Parvenu au terme de sa narration, l’auteur de ces lignes ne saurait clore cette Saga du 7e duc sans adresser un ultime hommage au héros de sa série. Un message sous la forme d’un triple testament : architectural, historique et culturel.

 

Un grand bâtisseur

La plus visible des traces du passage sur terre du fils de Robert et d’Herlève réside bien évidemment dans son patrimoine architectural. Quiconque circule aujourd’hui dans les rues de Caen y saisit sur-le-champ les balises monumentales millénaires que constituent son château et ses deux abbayes (con­temporaines de son règne, la chapelle Sainte-Paix-de-Tous-Saints et l’église Saint-Nicolas s’y font plus discrètes). Ainsi Caen devient-elle par la volonté du prince la deuxième ville du duché. Sans Guillaume, serait-elle de nos jours autre chose qu’une sous-préfecture, voire un chef-lieu de canton ? Sans avoir la prétention de réécrire l’Histoire, on peut en douter. Mais si Caen est l’exemple le plus emblématique de ce foisonnement monumental, il en est d’au...

 

Il vous reste 94 % de cet article à lire.


 




Abonnement Patrimoine Normand
 
 

Partagez sur les réseaux sociaux

Catégories

Autres publications pouvant vous intéresser :

Commentaires :

Laisser un commentaire
Aucun commentaire n'a été laissé pour le moment... Soyez le premier !
Paiements sécurisés
Abonnement Patrimoine Normand

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER :

  •  

     
  • PARTENAIRE(S) 

    Abbayes Normandes  France Bleu

NOUS SUIVRE

 Twitter Patrimoine Normand  

PRATIQUE

  • Le magazine PATRIMOINE NORMAND
  • est édité par les éditions Spart
  • © PATRIMOINE NORMAND - 1995-2022

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER :

  •  

     
  • PARTENAIRE(S) 

    Abbayes Normandes  France Bleu

NOUS SUIVRE

 Twitter Patrimoine Normand  

PRATIQUE

  • Le magazine PATRIMOINE NORMAND
  • est édité par les éditions Spart
  • Site-web © PATRIMOINE NORMAND - 2011-2022
Patrimoine normand