Patrimoine normand

Ragnarr loðbrók et ses fils - À la « rencontre des heaumes »(1)

Mercredi 22 Juin 2022
Ragnarr loðbrók et ses fils - À la « rencontre des heaumes »(1)

Ragnarr loðbrók, interprété par Travis Fimmel dans la série à succès Vikings. (© 2013 - 2019 TM Productions Limited and T5 Vikings Productions Inc. All Rights Reserved)


Stéphane William Gondoin

Extrait Patrimoine Normand n°122
Par Stéphane William Gondoin.

 
Au milieu du IXe siècle, l’île de la Cité était le cœur de Paris. Elle était cernée d’une enceinte gallo-romaine vétuste, incapable de résister à une attaque. Cliché pris avant l’incendie de Notre-Dame. (© Stéphane William Gondoin)
Au milieu du IXe siècle, l’île de la Cité était le cœur de Paris. Elle était cernée d’une enceinte gallo-romaine vétuste, incapable de résister à une attaque. Cliché pris avant l’incendie de Notre-Dame. (© Stéphane William Gondoin)

« Aux Braies Velues », « Serpent dans l’Œil », « sans Os », « Flanc de Fer » : à eux seuls, les surnoms attribués à Ragnarr et à ses redoutables fils par la tradition scandinave ne pouvaient que leur ouvrir à la volée les portes de la légende. Et aussi celles du petit écran, pour la série à succès Vikings ! Entre mythe et réalité, naviguons à leurs côtés sur les rapides « serpents de la mer »2.

« Anno dcccxlv, hiems asperrima [L’année 845, hiver très rude]. Cent vingt navires des Normands entrèrent le 20 du mois de mars dans la Seine, ravagèrent tout de part et d’autre et arrivèrent sans opposition jusqu’à la Lutèce des Parisii. Charles [nda : le roi Charles le Chauve] vint à leur rencontre, mais estimant qu’en aucune façon lui et les siens ne pourraient l’emporter, il pactisa avec eux. En leur offrant 7 000 livres, il les dissuada d’avancer et les persuada de s’en retourner. » Ainsi les Annales de Saint-Bertin résument-elles la première attaque sur Paris perpétrée par les Vikings. La somme monumentale qu’ils obtiennent presque sans coup férir (près de 3 tonnes d’argent !), constitue une invitation à revenir. Ils ne s’en priveront pas…
 

Ragnarr ou Loðbrók ?

Les Annales de Xanten attribuent le commandement de cette expédition à un certain Reginherus, pendant que le Livre des miracles de saint Germain évoque un nommé « Ragenarius ». Il s’agit bien sûr dans les deux cas de formes latinisées du nom scandinave Ragnarr. Ces sources affirment par ailleurs que celui-ci meurt peu après de maladie, sur fond de punition divi...

 

Il vous reste 94 % de cet article à lire.


 


1) Krákumál (Chant de Kraká). Périphrase à valeur métaphorique pour « bataille ».
2) Krákumál. « Vaisseaux vikings ».
 


Abonnement Patrimoine Normand

Partagez sur les réseaux sociaux

Catégories

Autres publications pouvant vous intéresser :

Commentaires :

Laisser un commentaire
Aucun commentaire n'a été laissé pour le moment... Soyez le premier !
Paiements sécurisés
Abonnement Patrimoine Normand

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER :

  •  

     
  • PARTENAIRE(S) 

    Abbayes Normandes  France Bleu

NOUS SUIVRE

 Twitter Patrimoine Normand  

PRATIQUE

  • Le magazine PATRIMOINE NORMAND
  • est édité par les éditions Spart
  • Site-web © PATRIMOINE NORMAND - 2011-2022

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER :

  •  

     
  • PARTENAIRE(S) 

    Abbayes Normandes  France Bleu

NOUS SUIVRE

 Twitter Patrimoine Normand  

PRATIQUE

  • Le magazine PATRIMOINE NORMAND
  • est édité par les éditions Spart
  • Site-web © PATRIMOINE NORMAND - 2011-2022
Patrimoine normand