Patrimoine normand

Didier Lemarchant ou le rêve viking

Dimanche 1 Février 2009
Didier Lemarchant ou le rêve viking

Didier Lemarchant à Gavray, en 2008, démonstration lors de la fête médiévale. (Photo Ange Leclerc-Keroullé © Patrimoine Normand)


Ange Leclerc-Keroullé

Extrait Patrimoine Normand n°69
Par Ange Leclerc-Keroullé.
 
Tentative de reconstitution de siège d’après la Tapisserie de Bayeux, XIe siècle, chêne polychrome. (Photo Ange Leclerc-Keroullé © Patrimoine Normand)
Tentative de reconstitution de siège d’après la Tapisserie de Bayeux, XIe siècle, chêne polychrome. (Photo Ange Leclerc-Keroullé © Patrimoine Normand)

C’est en l’an 1956, dans la ville martyre de Saint Lô, que vit le jour un charmant bambin, que l’on prénomma Didier. Quelques années plus tard, il allait devenir le spécialiste reconnu de la reconstitution d’objets et d’art de nos ancêtres venus du Nord : les Vikings.

Bien que ses parents aient abandonné le travail de la terre, Didier est issu d’une longue lignée de paysans normands attachés à leur terre ancestrale. Ses grands-parents lui transmettront cet attachement à la terre et à ses racines. Ces ra­cines normandes forciront tout au long de sa vie et lui feront prendre conscience qu’elles remontent jusqu’à d’intrépides conquérants venus du Nord à bord de fiers navires à la proue ornée de dragons. Cette parenté viking lui fut d’abord confirmée par son père qui se plaisait à citer que son patronyme « Lemarchant » était celui du 1er duc normand le viking Rollon ou « Hrôlf le Marcheur » ( orthogra­phié Le Marchant sur sa statue du château de Robert le Diable) mais également par son arbre généalogique où on trouve des Thouroude et Anfray, patronymes dérivés de noms vikings. Avec son attachement à ses racines, sa famille lui permettra de développer un goût pour l’his­toire : son père est passionné d’histoire napoléonienne, la dernière guerre est encore très présente et on parle beau­coup de cet aïeul mêlé à la chouannerie dans le sud Cotentin et dont la maison qu’habitait la grand-mère de Didier possédait une cache pouvant dissimuler plusieurs personnes.

Mais le premier des jalons qui orientera la vie de notre futur passionné sera la réa...

 

Il vous reste 94 % de cet article à lire.

 


Abonnement Patrimoine Normand

Partagez sur les réseaux sociaux

Catégories

Autres publications pouvant vous intéresser :

Commentaires :

Laisser un commentaire
Aucun commentaire n'a été laissé pour le moment... Soyez le premier !
Paiements sécurisés
Abonnement Patrimoine Normand

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER :

  •  

     
  • PARTENAIRE(S) 

    Abbayes de Normandie  France Bleu

NOUS SUIVRE

 Twitter Patrimoine Normand  

PRATIQUE

  • Le magazine PATRIMOINE NORMAND
  • est édité par les éditions Spart
  • © PATRIMOINE NORMAND - 1995-2023

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER :

  •  

     
  • PARTENAIRE(S) 

    Abbayes Normandes  France Bleu

NOUS SUIVRE

 Twitter Patrimoine Normand  

PRATIQUE

  • Le magazine PATRIMOINE NORMAND
  • est édité par les éditions Spart
  • © PATRIMOINE NORMAND - 1995-2023
Patrimoine normand