Patrimoine Normand magazine

 

Le château fort de Pirou

Dimanche 20 Janvier 2008

Extrait Patrimoine Normand N°02
Par Georges Bernage

 

Tout à fait à l'ouest de la Normandie, entre la Lande de Lessay et la mer, se dressent les murailles du château fort de Pirou. Site trop méconnu de bien des Normands et qui, pourtant, est essentiel à découvrir pour trois titres : c'est l'un des castels médiévaux de Normandie parmi les mieux conservés et les plus évocateur, c'est le site d'une légende qui remonterait à l'époque des Vikings et, enfin, ce qui permet d'évoquer l'épopée des Normands en Italie du Sud.

 

Château de Pirou

Le château fort de Pirou. La face sud, de droite à gauche : la partie la plus ancienne (fin du XIIe siècle) la tour-porte (XVe siècle), la courtine remontée devant le logis de 1708 (Photo Rodolphe Corbin © Patrimoine Normand).

Une étonnante légende liée à la naissance d'un château fort dressé au-dessus des eaux.

Il y a une trentaine d'années, ce monument était menacé d'une ruine totale et c'est grâce à l'action de l'abbé Marcel Le Légard, récemment disparu, qu'un tel monument peut-être soumis à notre admiration. Comme le plus grand nombre des châteaux forts normands, celui-ci bâti en plaine et est entouré d'eau.
En Normandie, les vieux sites urbains hérités des oppida gaulois étaient parfois bâtis sur des promontoires : Avranches, Coutances, Saint-Lô. Au Moyen Age, on continua dans cette voie quand les sites naturels le permettaient : Vire, Domfront, Falaise, Exmes, Conches, le château de Caen, château Gaillard, le château de Beaumont (bien nommé - au nord-ouest de Bayeux), le château d'Arques. Mais bien des cités furent aussi construites en plaine ou même parfois dans des dépressions dominées par des hauteurs : Bayeux, Valognes, Cherbourg, la ville de Caen, Caudebec-en-Caux, Rouen, Les Andelys, Vernon, Argentan, Alençon, Evreux, etc. Et, bien que la Normandie, soit plus accidentée qu'il n'y paraisse de prime abord, la plupart des châteaux forts furent édifiés en plaine ou dans un terrain seulement vallonné : leur défense était la meilleure - de larges douves qui ne permettaient pas à l'assaillant de s'approcher du pied des courtines. Les soldats attaquants étaient ainsi obligés de patauger dans ces douves (et éventuellement de s'y enliser) avant d'arriver au pied de la courtine dans une position peu confortable. Par contre, il est plus facile de prendre un château placé sur un mamelon (sauf si il est carrément bâti sur une butte aux flancs raides). Ainsi, la plupart des châteaux normands étaient protégés par nappes d'eaux. A partir de la Renaissance et de l'époque classique, la plupart d'entre eux furent rasés et reconstruits (la Normandie était alors riche...) et les douves bien souvent remblayées. Rares sont les châteaux normands qui possèdent encore leurs douves médiévales, entre autres : la Cour Saint Martin, Gonneville, Tourlaville, Flamanville, la Cour de Lestre (tous en Cotentin), Colombiers, Argouges (tous deux dans le Bessin), Dampierre, Parfouru-l'Eclin (tous deux dans la région de Caumont), Chanteloup (Granvillais), Saint-Germain-de-Livet (pays d'Auge) Harcourt (ses douves sont asséchées actuellement), etc.

 

Remparts Pirou

Le château fort de Pirou. Remparts (Photo Rodolphe Corbin © Patrimoine Normand).

Mais Pirou présente aussi certaines particularités, c'est un château fort construit en bord de mer ; il en reste de rares exemples en Normandie. Il y a Regnéville, à proximité (au sud du Havre d'Agon), et naturellement Dieppe. Mais remontons le cours des siècles. Au XVIIIe siècle, dans son Dictionnaire Historique, Moreri rappelle les souvenirs d'une curieuse légendes : « Ce château est si ancien et accompagné de tant de merveilles, que les bonnes gens du pays croyent qu'il a été bâti par les Fées, bien des années avant que les Norwegiens ou Normands vinssent habiter la Neustrie. Ils disent que ces fées étoient filles d'un grand seigneurs du pays, celebre magicien, se métamorphosèrent en des oyes sauvages dans le tems que les Normands descendirent à Pirou, et que ce sont ces oyes-là-mêmes qui reviennent tous les ans faire leurs nids dans ce château. Voilà le fabuleu...

Il vous reste 79 % de cet article à lire
commander ce magazine.

 




Abonnement Patrimoine Normand
 

A LIRE :
Château et Tapisserie de Pirou, par Stéphane William Gondoin - Normandie Médiévale HS n°02
Les Normands d'Italie, par Stéphane William Gondoin - Normandie Médiévale HS n°02.

Partagez sur les réseaux sociaux

Catégories

Autres publications pouvant vous intéresser :

Commentaires :

Laisser un commentaire
Aucun commentaire n'a été laissé pour le moment... Soyez le premier !
 
 
 
 
 
EN KIOSQUE
Patrimoine Normand 107
N°107

Octobre-Novembre-Décembre 2018

LIBRAIRIE NORMANDE

 

ÉVÉNEMENTS

 
Abonnement Patrimoine Normand

Pratique

 bas