Patrimoine Normand magazine

 

Château du Champ de Bataille - Un château Grand Siècle

Jeudi 31 Janvier 2008
Château du Champ de Bataille - Un château Grand Siècle

Château du Champ de Bataille. Le passage reliant les deux bâtiments. (Photo Alexandre Vernon © Patrimoine Normand).


Extrait Patrimoine Normand n°37.
Par Alexandre Vernon.

 
 Château du Champ de Bataille. Le passage reliant les deux bâtiments. La porte de la Cour d'Honneur. (Photo Alexandre Vernon © Patrimoine Normand).
Château du Champ de Bataille. Le passage reliant les deux bâtiments. La porte de la Cour d'Honneur. (Photo Alexandre Vernon © Patrimoine Normand).

Noblesse, harmonie... Tout est réuni pour faire de ce lieu enchanté, le château du Champ de Bataille classé Monument Historique, en plein cœur du département de l’Eure, un havre de beauté et de sérénité, hors du temps. Un château qui reste imprégné des fastes du Grand Siècle, ceux du Roi Soleil.

Ce château chargé d’histoire et de magie, tout en grâce face à un parc immense à la française et enserré tel un bijou dans un écrin de verdure de forêts profondes, avec ses taillis cachés et ses plans d’eau miroitants, entame une nouvelle vie par la volonté de son propriétaire Jacques Garcia, un décorateur passionné de renommée internationale. C’est ainsi que ce château a retrouvé sa magnificence d’antan, dans l’esprit du XVIIe siècle, grâce à une restauration intelligente et fidèle.
 

Une histoire sans bataille

Champ de Bataille ? Y a-t-il eu seulement l’ombre d’une bataille sur ce plateau du Neubourg où, depuis toujours, le vent semble souffler la paix ? Aucun récit digne de foi ne semble corroborer l’histoire d’une bataille. On cite toutefois un combat en 935 qui se serait déroulé en cet endroit où Guillaume Longue-Épée sut imposer sa souveraineté de duc de Normandie contre un seigneur du Cotentin, le comte Riouf, qui la contestait. On parle aussi d’un duel de cape et d’épée, bien dans les mœurs de l’époque des d’Artagnan à la suite d’une fanfaronnade de valets. À moins que, tout simplement, le nom de Champ de Bataille, ne tirât son origine du propriétaire du terrain en question : Bataille. Rien d’ailleurs dans l’allure de ce château ne rappelle une disposition guerrière. Il a été construit entre 1653 et 1665 pour le comte Alexandre de Créqui et il est fort probable que le célèbre architecte Louis le Vau, celui-là même qui édifia Vaux-le-Vicomte et qui conçut les lignes épu...

 

Il vous reste 91 % de cet article à lire.


 




Abonnement Patrimoine Normand
 
 
 

Partagez sur les réseaux sociaux

Catégories

Autres publications pouvant vous intéresser :

Commentaires :

Laisser un commentaire
Aucun commentaire n'a été laissé pour le moment... Soyez le premier !
 
 
  
 

 

 
EN KIOSQUE
Patrimoine Normand n°116

N°116
Janvier-Février-Mars 2021

 Et profitez d'une offre 
 exceptionnelle 

-27%

4 numéros

29
au lieu de 40,00€



DERNIERS ARTICLES

hors-séries


LIBRAIRIE NORMANDE

 

ÉVÉNEMENTS

Paiements sécurisés
Abonnement Patrimoine Normand

 

Pratique

  • Plan du site - Mentions légales - Publicité
  •  
  • Le magazine Patrimoine Normand
  • est édité par les éditions Spart
  • Site-web © Patrimone Normand 2010 - 2020
  •  
  • CONTACT
  • PAR COURRIEL
  • STANDARD : 02 31 79 11 77
  • PATRIMOINE NORMAND
  • LES 3 COURS
  • 14220, LES MOUTIERS-EN-CINGLAIS 
 bas