Patrimoine normand

Royal Court de Guernesey - Au nom de la loi... normande !

Mardi 14 Octobre 2014
Royal Court de Guernesey - Au nom de la loi... normande !

La Royal Court, à la fois lieu de réunion des States of Deliberation et salle de justice. (© Stéphane William Gondoin)


Stéphane William Gondoin

Extrait Patrimoine Normand n°91
Par Stéphane William Gondoin.

 
Sir Richard Collas, bailiff de Guernesey et gardien des traditions normandes. (© Stéphane William Gondoin)
Sir Richard Collas, bailiff de Guernesey et gardien des traditions normandes. (© Stéphane William Gondoin)

Menacées dès le XVIIe siècle par l'absolutisme triomphant, malmenées à la Révolution, définitivement enterrées par la promulgation du code civil, en 1804, les vieilles coutumes de Normandie ne sont plus, dans notre région, qu'un lointain souvenir. Il est pourtant un lieu où elles ont toujours cours, au beau milieu de la Manche : les îles que nous appelons « Anglo-normandes ». Patrimoine Normand a eu le privilège d'être reçu à la Royal Court de Saint-Pierre-Port, par Sir Richard Collas, bailiff de Guernesey.

Portique de sécurité, service d'ordre très vigilant, exploration systématique du contenu des sacs... Non, vous ne vous apprêtez pas à sauter dans le premier avion à destination de Rouen ou de Deauville, mais à pénétrer dans le bâtiment de la Royal Court de Guernesey. Et on n'entre pas ici comme dans un moulin ! Il faut dire que le lieu a de l'importance : centre névralgique de l'île, il est à la fois palais de justice, parlement, lieu de conservation de bien des archives et de bien des trésors. C'est notamment là que l'on enregistre les actes d'état civil, que l'on archive les titres de propriété... La mémoire administrative de Guernesey !

Une fois le point de contrôle franchi, le visiteur pénètre dans un vaste hall, étonnant mélange de vieilles pierres et d'architecture ultramoderne, avec un escalier vertigineux s'envolant vers des verrières. Derrière cet escalier, de belles arcatures aveugles : « Il s'agit en fait des accès aux anciennes cellules », explique John Roussel, Court Services Manager. « Les prisons vers lesquelles elles ouvraient ont été détruites, mais nous avons conser...

 

Il vous reste 94 % de cet article à lire.


 




Abonnement Patrimoine Normand

Partagez sur les réseaux sociaux

Catégories

Autres publications pouvant vous intéresser :

Commentaires :

Laisser un commentaire
Aucun commentaire n'a été laissé pour le moment... Soyez le premier !
Paiements sécurisés
Abonnement Patrimoine Normand

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER :

  •  

     
  • PARTENAIRE(S) 

    Abbayes de Normandie  France Bleu

NOUS SUIVRE

 Twitter Patrimoine Normand  

PRATIQUE

  • Le magazine PATRIMOINE NORMAND
  • est édité par les éditions Spart
  • © PATRIMOINE NORMAND - 1995-2022

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER :

  •  

     
  • PARTENAIRE(S) 

    Abbayes Normandes  France Bleu

NOUS SUIVRE

 Twitter Patrimoine Normand  

PRATIQUE

  • Le magazine PATRIMOINE NORMAND
  • est édité par les éditions Spart
  • © PATRIMOINE NORMAND - 1995-2022
Patrimoine normand